Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans les années cinquante, alors qu'on n'était qu'à moins de cinquante ans de l'an 2000, les auteurs de science fiction aussi bien que les pékins moyens voyaient pour l'an 2000 des voitures volantes, des routes serpentant dans l'espace entre les immeubles ou des navettes héliportées abordables par tous, et partout !

 

La réalité est un peu en dessous de nos aspirations d'alors, c'est évident, mais ce qu'elle est est remis en cause par les manipulations dont sont victimes les états comme les politiques.

 

Parce qu'un peuple est né sur des réserves de pétrole au milieu de déserts, un trésor qu'il ignorait et ignorerait encore si les "colons" n'étaient pas venus le mettre en valeur; ce peuple ou ses coréligionaires, veut imposer sa façon de voir au reste du monde, et nos petits politiques étriqués et conscients que leur courte vie sera plus confortable s'ils sucent toutes les pines qui se présentent, cèdent sur tous les points.

 

Nous avions du confort, de la nourriture en abondance, des toîts sur nos têtes et des industries efficaces; à l'origine de nouveaux progès d'année en année et créatrices d'emplois.

Bientôt nous vivrons dans un désert que plus personne ne voudra cultiver, d'une terre piétinée par des chômeurs professionnels, dans les détritus et les odeurs de merde... :comme là bas quoi !

 

Comment des peuples éduqués (de moins en moins je vous l'accorde) peuvent-ils se laisser ainsi manipuler par des hommes qui ne devraient même pas avoir eu la moindre chance en politique ?

 

C'est une question intéressante qui laisse supposer que le retour à l'état bestial était préparé par une classe dirigeante - probablement différente de celle que nous croyons aux commandes,-  moins pressée, plus calculatrice et n'hésitant pas à foutre en l'air l'instruction publique (l'éducation n'est pas l'affaire de l'état) pour préparer des générations de bons à rien manipulables.

 

Aujourd'hui les guignols qui nous servent de politiques passent leur temps à s'excuser auprès de pauvres peuples que nous avons enseignés de les avoir sortis de l'ignorance et de l'animalité qui étaient les leurs. Ce n'est qu'une pause en attendant d'aller demander pardon aux peuples pauvres et exploités par leurs propres gouvernants, comme la Chine et l'Inde, qui ont attirés avec des salaires de misères et des taux de change éloignés de la réalité, les entreprises occidentales dont les économies sont du coup ruinées, sans pour autant enrichir ces peuples, sauf à la marge pour une petite minorité de profiteurs associés au pouvoir d'une façon ou d'une autre.

 

Il faut dire qu'en chiffres actuels l'europe c'est 742,5 millions d'habitants, la Chine un milliard et demi et l'Inde autant ! Donc la totalité de nos pertes devant profiter à des gens quatre fois plus nombreux, ça peut nous ruiner mais pas les enrichir. Parce que les clients de nos industries, c'était nous en grande partie mais ça n'est toujours pas eux pour ces industries délocalisées et ça n'est plus nous qui n'avons plus de boulot.

 

Dans de telles circonstances les choix à faire étaient simples en se basant sur le bon sens élémentaire : fermer les frontières, faire la chasse aux clandestins et les mettre à la porte sans la moindre indemnité (on ne voit pas ce qui les leur mériterait), taxer à outrance les produits de l'étranger. Se replier sur soi n'est pas forcément l'attitude que l'on décrit et qu'on décrie. Nous sommes la grande partie du marché et il deviendrait dès lors rentable pour les entreprises de revenir, puisque la concurrence malhonnête de pays qui trichent sur les changes serait exclue !

 

Bien entendu la participation à l'Europe est à remettre en cause, et celle à la monnaie unique aussi. Nous n'avons besoin de personne si nous cessons d'engraisser des voleurs et d'obéir à une supra nationalité qui n'a pas de sens moral ni d'utilité. Sauf bien sûr à servir les intérêts des colons américains qui n'ont toujours pas rendu leur pays aux vrais américains indigènes cantonnés dans des "réserves" ! Nous aurions dû faire ça tiens : les survivant dans des réserves au milieu du Sahara. 

 

Parce que si nous n'avons ni les voitures volantes ni les routes aériennes autour de tours immenses, nous avons par contre une situation politique internationale qui est digne du XIX ° siècle avec des conflits partout dans le monde, principalement par la faute des musulmans certes, mais aussi par la faute des américains qui ne veulent surtout pas laisser les Russes et associés prendre part à l'Europe sous aucune forme. Que deviendrait l'amérique des étatsuniens isolée entre ses ennemis d'amérique du sud au bord du pacifique et accusée par tous d'être à l'origine des conflits qu'elle a suscités ou créés en aidant ceux qu'elle prétend maintenant combattre, et ce avec l'aide d'au moins deux de nos présidents imbéciles. Une Amérique humiliée par Poutine qui l'a empêchée d'aller connement aider et armer les terroristes de l'EI contre le gouvernement Syrien.

 

Moi ça ne me gênait pas quand Fox news, la chaîne de pseudo informations de merde des américains, avait effacé la France de l'Europe sur ses cartes météo quand Chirac a refusé d'aller à Bagdad faire tuer de jeunes Français ! C'était même comique à vrai dire de toucher à pareille extrémité d'imbécilité.

 

Si on poursuit la même politique, l'avenir sera plus proche d'un de ces films qui ont été tournés en imaginant la famine du  futur (Green solent) ou encore les suites d'un conflit atomique généralisé ou d'un raz de marée dévastateur à la suite de la rencontre de la terre avec un bolide de la taille d'une petite lune. Bref, la vie des berbères dans le désert ou des Bangladéshis, mais avec plus de violences car la loi et les biens ayant disparus, il ne restera que la loi du plus fort et peut être, (pour faire plaisir aux végétariens,) le cannibalisme anthropophagique ! 

 

Comment se peut-il que le bon sens ne se substitue pas d'office aux études non réalisées, ou gérées de façon à tromper le peuple dès l'enfance ? Peut-être parce que chaque jour des "journalistes" payés pour ça, poursuivent l'intoxication que l'école avait mise en place : Il en faut si peu pour maintenir une orientation de base. 

 

Malgré cela le bon sens  du peuple (qu'on fait passer pour de l'imbécilité) se manifeste parfois, et du coup les politiques coupables ou complices édictent des lois qui interdisent de dire ce qu'on pense. Vous ne pouvez pas dire ce que vous pensez des étrangers vivants chez nous juste comme des parasites, vous n'avez pas le droit de souligner que d'après leurs noms de famille, la majorité des voleurs vient d'ici ou de là en Europe, que les prisons sont pleines de gens bronzés ou très bruns. D'ailleurs, la presse obéissante censure le plus souvent les informations de nom et d'origine. Mais si vous voulez une idée objective, allez squatter quelques heures un tribunal correctionnel. Là vous saurez les noms et les quartiers de résidence de tous ces braves gens qui défilent menottes aux poignets.

Alors moi je dis ça mais je ne dis rien puisque c'est interdit; après tout vous pouvez sans frais vous faire une opinion personnelle, ne serait-ce que sur le crétin et ses complices qui nous gouvernent !

Partager cet article

Repost 0