Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La 4° de couverture et la couverture de "La blessure des mots" Recueil de poèmes de Thierry CabotLa 4° de couverture et la couverture de "La blessure des mots" Recueil de poèmes de Thierry Cabot

La 4° de couverture et la couverture de "La blessure des mots" Recueil de poèmes de Thierry Cabot

On ne peut discourir d'un recueil de poèmes comme on parlerait d'un roman ou d'une nouvelle.

Les poèmes sont destinés à être lus, ou écoutés grâce à la diction parfaite de celui qui sait lire en interprétant, comme le fait avec talent Claude Thériault sur les poèmes de Thierry, et qu'on peut suivre sur Facebook à l'occasion.

 

Aussi, sauf vous inciter à vous procurer l'ouvrage auprès des éditions "Accents poétiques * ", ne puis-je ici donner un compte rendu ou une critique de ces vers dont beaucoup sont pour moi des retrouvailles - puisque Thierry n'est pas avare d'en publier sur Facebook, - y compris lus par Claude Thériault pour certains.

Chacun aura remarqué, sans qu'il soit besoin d'être poète soi-même ou d'avoir fait langues classiques ou modernes, qu'il est en poésie plusieurs formes ou voies.

 

Il y a les poèmes en vers libres, avec ou sans rythmique, les poèmes écrits pour la chanson des mots, et dont le sens reste le secret de l'auteur, car des mots rares et précieux y sont utilisés pour leur musique et non pour leur sens, je les comparerais volontiers à des oeuvres picturales dites "non figuratives", et puis les poèmes qui, comme ici ceux de Thierry, combinent  le rythme, l'euphonie, la musicalité et le sens.

 

Si jamais vous avez pris la peine de lire un jour une de mes rimailleries, vous comprendrez que je m'inscris moi-même (mais très modestement) dans ce dernier carré, et que si j'aime la musique des mots, j'aime aussi la profondeur mystérieuse mais compréhensible d'une âme qui exprime des sentiments, portés par des situations juste évoquées pour faciliter l'empathie entre lecteur et poète, ou mieux : entre lecteur et poésie.

 

Quelque part, en nous, au milieu de ce monde moderne qui  exige soumission à la consommation, nous incite à l'ironie et à une certaine dureté pour l'affronter, un sens de la poésie demeure comme demeure l'amour de la beauté visuelle ou de l'harmonie musicale. 

L'oeuvre de Thierry est de ces moments où nous sommes immobilisés par la beauté, et qui offrent le plaisir de cet autre monde, celui  de l'esprit, de l'amour, de la douleur parfois !

 

 

 

*http://www.accents-poetiques-editions.com

Partager cet article

Repost 0