Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Démocraquoi ?

Les oligarques qui tiennent en main le pouvoir (de ne faire que des conneries) ne cessent de nous bassiner avec des mots que visiblement ils ne comprennent pas !

En parfait accord avec mon maître spirituel , Henri Bouasse, je conviens que bien entendu ni vous ni moi ne parlons le latin ni le grec. Toutefois si l'étymologie n'a pas toujours le sens que l'usage a donné aux mots, on ne niera pas que ces mots en sont les enfants.

 

Ainsi en est-il de République "la res publica (-latin-)  la chose publique (les affaires publiques)qui est prise en charge par la démocratie de demos le peuple et cratos le pouvoir (-en grec cette fois- en fait "les membres du pays" )

Comment peut-on condamner le "populisme" mot opposé à "populaire" et qui signifie dans les deux cas "le choix du peuple" donc la démocratie ? Un artiste populaire n'est-il pas de ceux que le peuple aime ? Compte-t-il sur les quelques vendus de politiques pour faire sa gloire ? Non, ou plutôt si, parfois, parce que s'il dit des choses qui vont dans leur sens il passera à la radio ou à la télé au contraire des autres. Mais il lui faudra convaincre des millions pour faire de son populisme sa fortune. 

Les idées dites populistes avec le plus grand des mépris, sont celles qui sont le choix du peuple. Alors naturellement on ne soumet pas au peuple les Ggggggrandes idées sociales qui bien entendu n'obtiendraient qu'un score négatif, comme ce fut le cas, -par exemple,- pour la peine de mort en 1981 !

 

Aujourd'hui les membres du FN et quelques autres politiques divers et moins nettement apparentés à un parti, sont qualifiés de populistes avec ce mépris qui concerne la plèbe, le bas peuple, celui qu'on ne peut écouter sans ricaner de ses idées "mesquines, nationalistes et bien entendu rétrogrades" Hier c'étaient les abrutis de communistes, aujourd'hui la boussole a varié !

 

Les "sans dent" autrement dit la plèbe citée ci-dessus, ces sous-français selon nos "élites" élevés dans la basse cour de l'ENA , ne devraient pas avoir le droit de vote. On le sent bien. D'ailleurs les découpages électoraux tentent d'amoindrir l'effet des votes des quartiers populaires un peu trop populistes.

 

On sent aussi que pour les contrer tous les moyens sont bons; même de tenter de faire voter des étrangers  illégaux en France et dont la religion leur interdit le  vote, mais qui ne le savent pas toujours.

Comment des gens sans culture, sans formation politique et sans diplômes et autres peaux d'ânes qu'eux ont  glanées dans des sous universités, anéanties par des pouvoirs successifs qui détestent qu'on instruise le peuple le rendant ainsi critique et "mauvait votant", veulent carrément supprimer la culture, la vraie, pas celle des statistiques et calculs de voix, celle des Voltaire et Rousseau, celle de nos grands écrivains et poètes, et surtout notre histoire qui a le tort de devoir imposer le respect de toutes ces merveilleuses réalisations faites par des souverains successifs depuis deux mille ans. Souverains de "droit divin", ce que j'écris avec le sourire puisque je suis athée, mais qu'importe puisque le peuple y croyait

 

Oh ! Je ne nie pas que le peuple a dû trimer pour réaliser ces idées sublîmes, mais tous les chefs d'oeuvres de tous les domaines n'ont existés que parce que nous avions un pouvoir fort et non soumis aux aléas des misères populaires jusqu'à Louis XVI et de nouveau plus tard avec Napoléon III qui mourut misérable en Angleterre mais dont les chefs d'oeuvre sont encore là pour témoigner de la grandeur de sa vision s'il fut militairement au-dessous de tout !

 

Voyez le château de Pierrefonds, la citadelle de Carcassonne, les landes (marécages avant Napoléon III qui y fit planter la forêt et offrit des fermes à ceux qui planteraient cette forêt et l'entretiendraient ; et tant d'autres lieux !

 

Non, non ! Je ne suis pas royaliste, mais je reconnais que, comme les minus au pouvoir, je retirerai volontiers le droit de vote à un certain nombre d'abrutis qui, victimes d'un cerveau mou et de certitudes dogmatiquement insérées dans leur raisonnement par des parents ou professeurs voire des religieux, n'ont en réalité aucun libre arbitre et votent selon les instructions qu'ils reconnaissent à leur insu dans la masse des informations.

 

Si vraiment les abrutis qui sont au pouvoir veulent se montrer démocrates, qu'ils laissent le pouvoir entre les mains de ceux qu'ils sont censés représenter, entre ces mains populistes hostiles à l'invasion migratoire d'autant plus dangereuse qu'elle sera suivie d'une autre invasion migratoire, légitime celle-là, de tous ceux vivant quelques mètres à peine au dessus du niveau des océans et qui perdront tout si le réchauffement climatique est autre chose qu'une grosse connerie, et seront réfugiés chez eux mêmes s'il reste de la place ou devront partir loin si leurs îles ou rivages habitables disparaissent sous les eaux. Les réfugiés climatiques seront des réfugiés légitimes où qu'ils aillent au contraire des pseudos réfugiés d'aujourd'hui qui fuient leurs pays par peur et lâcheté, pour une part, mais qui sont majoritairement téléguidés par l'état islamique et consorts (Arabie saoudite etc) pour créer la guerre. Pour cela ils se rendent ignobles par leurs actes, leurs récriminations insensées, leurs incompétence à quelque tâche que ce soit, que d'ailleurs ils refusent.

 

Alors, bon, je me suis promis de ne plus faire d'entrées trop longues qui découragent le lecteur potentiel, mais retenez je vous prie cet essentiel : la démocratie est le respect de la volonté des peuples, c'est à dire le respect de ce qu'on appelle cyniquement le "populisme". Il n'y a aucune autre "valeur de la république" qui vaille, si celle-ci nest pas respectée !

Partager cet article

Repost 0