Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Première et quatrième de couverture de la pièce : Harry Potter et "L'enfant Maudit"
Première et quatrième de couverture de la pièce : Harry Potter et "L'enfant Maudit"

Première et quatrième de couverture de la pièce : Harry Potter et "L'enfant Maudit"

Je n'ai pas l'habitude de lire des livres destinés à la jeunesse, et même si j'ai eu plaisir à regarder les films qui ont été tirés des premiers ouvrages de J.K. Rowling je n'avais pas antérieurement lu les bouquins.

Ce n'est pas que je manque d'imagination et que j'attende des autres qu'ils me montrent des effets spéciaux magnifiques pour y suppléer, mais l'univers de l'auteur est si sophistiqué, complet et éloigné de l'imagination française de la notion de sorcellerie ou de magie, que sans les films j'aurais sans doute abandonné la lecture.

 

Mais j'ai vu les films et je connais désormais cet univers, organisé, structuré, conforme dans l'ensemble aux normes générales de l'éducation à l'anglaise, sauf pour la particularité de ses membres et de leurs pouvoirs.

Chez nous en effet, les sorcières sont plutôt des faiseuses de potion mortelles et danseuses avec le diable à l'occasion de nuits de sabbat ! Pas de ministère, pas de justice de la sorcellerie. On doit donc être "initié" pour entrer dans le monde de madame Rowling.

 

La pièce de théâtre qu'est en réalité le dernier volume, écrite par Jack Thorne à partir de l'histoire originale de J.K. Rowling, serait incompréhensible à la lecture - il me semble - si nous ne connaissions pas l'univers où il se déroule et les performances des protagonistes !

Harry est un homme désormais, important, directeur de la justice, et il a trois enfants avec Ginny !

Hermione de son côté est mariée avec Ron, est ministre, et a un enfant elle aussi.

 

C'est un des enfants de Harry, le fameux "fils maudit" qui en voulant sauver la vie d'un homme tué jadis aux côtés de son père (avec lequel lui-même est en conflit,) qui va ficher le bazar !

 

Et en lisant je n'ai pu que repenser à un ouvrage de mon ami Guy Rechenmann qui, s'il ne voyage pas dans le passé, imagine à tout le moins des univers parallèles dont les différences minimes ou totales viennent d'un choix fait un jour. (Le choix de Victor)

Ici de petites interventions dans un passé vieux de vingt ans et où les "voyageurs temporels" sont limités à cinq minutes, changent l'aspect complet de la société des sorciers, suppriment des vies, favorisent la survenue du "mal" ! 

Entre le bon et le mauvais côté de la "Force", le yin et le yang, la magie blanche et la magie noire on retrouve la constante et fertile opposition entre les ténèbres et la lumière,

et finalement tout ceci est assimilable aux conséquences d'un vote; alors qu'aux états unis dans quelques jour va se décider l'élection du président, et que la candidate est une va-t-en guerre qui ne demande qu'à déclencher le feu atomique contre la Russie en faveur de Daesch soutenu en sous main par Obama. On comprend bien que ces "choix" ou "petites interventions" à grandes conséquences, sont bien réels et de notre responsabilité, bientôt, en 2017, pour nous les Français, avec notre président, serpillière de l'amérique !

 

Si jamais vous trouvez un jour un "retourneur de temps" méfiez-vous de ce que vous allez faire avec !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :