Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici le texte d'un article paru sur AOL-NEUF-SFR and co ce matin 25/01/09 ! On peut remonter dans les sujets abordés sur mon blog concernant l'économie des énergies, et constater que je promouvais cette initiative depuis un sacré bail. Mais même les syndicats sont assez cons pour y trouver à redire. Le télétravail selon cet article et l'estimation d'un responsable qui tente l'expérience, c'est 200 euros/mois d'économisés pour les employés concernés, mais combien d'heures aussi, et que donnerait ce chiffrage dans les zônes de grande densité comme Paris, Marseille, Lille  ou Toulouse ? et il ne faut surtout pas s'arrêter au cas particulier des handicapés :

"Virgin Mobile bonjour!", lance Gaëlle Boissière, qui, chaussons aux pieds et casque vissé sur les oreilles, est salariée chez Webhelp, un centre d'appels qui expérimente le travail à domicile depuis l'été dernier.

En accord avec l'opérateur de téléphonie qui lui confie ses relations clients, ce centre d'appels basé à Etrelles (Ille-et-Vilaine) est l'un des premiers en France à expérimenter le télétravail. Un mode d'organisation que cherche à promouvoir un groupe de députés UMP au travers d'une récente proposition de loi.

Dix salariés de Webhelp, essentiellement des femmes, répondent ainsi, trois jours par semaine, aux appels entrants ou aux mails des abonnés de Virgin Mobile. Les deux autres jours, ils reviennent "sur le plateau" du centre d'appels.

"C'est important pour conserver un contact avec les collègues et pour la formation continue", explique Gaëlle Boissière, qui habite La Guerche-de-Bretagne, à 17 km d'Etrelles.

Confortablement installée devant son ordinateur, son chat ronronnant sur les genoux pendant qu'elle répond aux appels, cette trentenaire qui a le statut de travailleur handicapé se dit "plus tranquille" en télétravail.

"C'est moins bruyant et ça me permet de mieux soigner mon dos en évitant les transports dans les moments de crise", dit-elle.

Les avantages du télétravail sont surtout financiers: les conseillers, dont la rémunération tourne autour de 1.000 à 1.200 euros nets, utilisent moins de carburant, usent moins leur véhicule et économisent en nourriture.

A 23 ans, Murielle Portais se réjouit pour sa part d'être "plus autonome, même si je reste en lien constant avec ma supérieure" via messagerie instantanée, téléphone, courriels, voire webcam. Elle économise également en heures de garde pour son bébé, n'ayant plus à parcourir trois jours par semaine les 12 km qui la séparent d'Etrelles.


(Sans compter que -bien que je désapprouve depuis que j'ai arrêté - mais si elle veut s'en griller une, elle fait comme elle sent)

 

Au total, selon le co-président de Webhelp Olivier Duha, les employés opérant en télétravail "économisent 200 euros par mois". Quant à Virgin Mobile (quatrième opérateur de téléphonie mobile en France), il y "gagne en flexibilité grâce à une meilleure adhérence de la capacité de production aux courbes d'appels" de ses abonnés, souligne-t-il.

La CGT chez Webhelp reconnaît des vertus au télétravail mais se dit inquiète sur la planification des horaires et les conditions de travail.

Elle s'interroge notamment sur le recours à la "surveillance vidéo" du salarié ou encore sur "comment le distingo pourra être fait en cas d'accident au domicile entre accident domestique et accident du travail", explique Eric Blanchemain, membre CGT du CE de Webhelp à Caen (le personnel d'Etrelles n'ayant pas encore d'élus).

Soixante-dix députés UMP ont déposé en novembre 2008 une proposition de loi visant à accélérer le recours au télétravail, une piste récemment jugée "intéressante à analyser" par le ministre du Travail, Xavier Bertrand.

Très développé aux Etats-Unis, le télétravail est pratiqué par 6 à 7% des salariés en France, contre 20% dans les autres pays européens.

Selon M. Duha, 80 à 100 conseillers des sites de Webhelp à Etrelles et Caen devraient être concernés par le télétravail avant la fin du premier semestre."

 

Dans un autre registre, ce même jour un article m'apprend que les numéros surtaxés des hotline sont désormais interdits (depuis le premier janvier) avec une certaine tolérance les premiers mois. Naturellement ça ne fait pas le bonheur des escrocs qui s'étaient engouffrés dans cette brêche et qui font du chantage à l'emploi.


A quand l'interdiction des loteries déguisées à la radio, à la télévision et partout ailleurs dans les médias et les catalogues de vente par correspondance, consistant à poser une question parfaitement débile dont, au cas où vous seriez vraiment le dernier des cons, on vient de vous donner la réponse en vous incitant à téléphoner sur un numéro sur sur surtaxé pour participer à ce qui ne sera jamais qu'un tirage au sort d'un gagnant. L'abomination c'est qu'après votre appel ou sms pour répondre on vous impose de rappeler (TF1) pour répondre à une seconde question de manière à limiter quand même un peu le nombre des participants au tirage au sort, en multipliant par deux les appels surtaxés. Comme il s'agit de sommes qui restent modestes en apparence, des millions de bons cons se font prendre chaque jour, plusieurs fois par jour, dans l'espoir d'un gain - immérité d'ailleurs - qui rapporte des millions d'euros à l'organisateur pour un cadeau qui vaut entre peanuts et, disons, mille ou deux mille euros. Interdire ces pratiques, qui d'ailleurs ne génèrent elles aucun emploi conséquent puisque tout est géré par des ordinateurs (à part l'huissier complice), il suffirait de faire appliquer la loi française qui réserve à l'état le droit d'organiser des lotteries et d'autoriser des casinos ou autres salles de jeu. Il ne s'agit de rien d'autre ici sous un déguisement mensonger, car l'enjeu est bien maigre. Et quelle que soit la sympathie que peut générer un présentateur comme Jean Luc Reichman, il n'est que le complice d'un système qui a encore augmenté la malhonnêteté quand, au lieu d'annoncer le gain réel du candidat plateau en précisant qu'un téléspectateur (gagnant de ce jeu de hasard) gagnerait la même somme, il annonce depuis quelques temps te total de l'enjeu - candidat plateau plus joueur téléphonique - laissant penser que le gain est celui affiché pour chacun alors qu'il n'est que la moitié de la somme affichée malgré la phrase rituelle "à partager avec un téléspectateur.


Notre pays crève de tous ces abus qui vident le gousset déjà peu rempli des gens modestes et un peu cons (donc les plus nombreux statistiquement) ce qui n'est ni plus ni moins que de l'abus de faiblesse. Et ne soyez pas vexés, moi aussi j'ai testé une fois ou deux !

Tag(s) : #Nouveaux articles

Partager cet article

Repost 0