Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour après jour, nous sommes invités à rejoindre de supposés amis sur des "sites sociaux" ! Que ce soit en chattant sur msn ou sur un forum, parce qu'un(e) ami(e) veux vous faire participer à un acte de générosité ou parce que d'autres amis se sont fait posséder et se retrouvent inscrits sur d'autres sites sociaux où naturellement on les invite à attirer leurs amis quand, croyant les inscrire dans leur liste de contacts, ils s'aperçoivent qu'à leur insu et en dehors de leur volonté, ils leur  ont adressé une "invitation à les rejoindre" (msn)




(Enfin, quand je dis "à leur insu" ce n'est pas tout à fait exact, mais regardez le pavé et dites-moi : où valider sans inviter  ! On peut renoncer à inscrire un ami dans sa liste de contacts hotmail, bien sûr, mais alors messenger ne sert plus à rien)


 

Au tout début, inconscients de l'ampleur financière que représente ces sites sociaux, qui n'ont de social que leur cible de clientèle, et dans la crainte de vexer nos amis, eux mêmes piégés, nous avons souscrit à bon nombre d'inscriptions idiotes sur des sites où personne ne va jamais pour une raison simple : nous n'avons rien à y dire et pas envie d'y lire les confidences d'amis d'amis d'amis prétendus. D'ailleurs nous ne savons plus ni sous quel nom nous étions enregistrés ni le mot de passe pour y accéder. Mais là franchement ça ne revêt aucune importance, car ces sites qui n'entendent que se concurrencer jusqu'à se vendre le plus cher possible ne sont que des marchands de pub et prétendent offrir un service (lequel ?) pour mieux attirer les gogos et devenir un de ces néo-géants de la bulle informatique.

Je leur souhaite une joyeuse faillite à tous, car véritablement ils font partie de cette nouvelle classe d'inutiles qui ont remis en pratique un dérivé de ce que la loi condamnait jadis comme escroquerie :
Souvenez-vous si vous en avez l'âge, mais ça doit encore exister, sauf que je ne lis plus les journaux papier : On trouvait dans les journaux des petites annonces aussi curieuses que débiles vous promettant que la "croix d'agadès" allait vous rendre heureux (santé, amour, argent) que tel onguent allait vous attirer les faveurs sexuelles de votre désiré(e) et même qu'on allait vous donner le moyen de faire fortune pour quelques francs, peanuts, rien ou presque.
Le seuil psychologique avait été déterminé avec soin, c'est à dire le montant de l'escroquerie au dessous duquel les gens ne prendraient pas la peine de porter plainte.

Toutefois il suffit d'un mauvais coucheur, et c'est ainsi qu'un des plus beaux escrocs s'est bêtement retrouvé en prison. Son annonce vous promettait la fortune pour cinq francs. En échange, si vous aviez bien mis l'enveloppe affranchie pour la réponse, vous receviez un mot assez simple : "Faites comme moi !" Et si c'était une escroquerie, elle était quand même assez fine puisque basée sur la stupidité générale !

Qui en effet, connaissant un secret pareil, serait assez stupide et/ou avide, pour aller le vendre à l'ancan ? Or les nombreux crétins qui avaient répondu semblent ne pas s'être posé la question et rien que pour ça ils méritaient bien le petit prélèvement sur leur capital. Prélèvement minime, mais qui, multiplié par des millions de crétins avides finit par rapporter beaucoup d'argent à son initiateur. Je me console en imaginant que, même condamné, il n'a eu à rembourser que les quelques malheureux abrutis qui avaient décidé d'afficher leur inintelligence à la face du monde.

Ce qui rejoint finalement ce que j'ai dit précédemment sur les jeux officiels ou plus ésotériques : Tout est fait pour prélever peu à des millions de cons, et créer des fortunes qui n'ont pas coûté cher.

Quel rapport avec les sites sociaux, me direz-vous. C'est évidemment moins direct.
Grâce aux moyens électroniques et à l'avidité de quelques banquiers qui y croient, un abruti sans scrupule lance une copie de ce qui existe de façon informelle sur les forums des opérateurs. Très vite le nombre d'abonnés permet d'attirer la manne publicitaire, mais ce n'est que le premier temps. Le second temps c'est qu'une fois cette manne engrangée et la valeur du système démontrée, on va très vite vendre ce site à un plus gros, car il s'en développe de nombreux, et l'avenir reste incertain pour les petits et les moyens. Le véritable jackpot c'est cette revente qui se négocie en millions d'euros ou de dollars, alors que louer des moyens de stockage informatique et s'offrir un logiciel ad hoc n'a coûté que quelques centaines de milliers d'euros.
La valeur du site, ce ne sont pas des moyens techniques ou un personnel inexistant, c'est vous ou vos pareils, moi et d'autres supposés nautes de ces sites où, en réalité, nous ne mettons jamais les pieds.
Bien entendu, de nombreux articles d'origine douteuse essaient de nous faire croire que des gens célèbres passent leur vie sur ces sites, alors que les malheureux ne sont pas même foutus de créer seuls le leur propre, et ont d'ailleurs mieux à faire pour leur image. Ces articles sont les investissements promotionnels des escrocs qui tentent leur chance en créant ces inutilités quitte à acheter les témoignages des prétendues vedettes utilisatrices. Et là encore on retrouve le point commun avec les escoqueries précédemment évoquées : Trouver les abrutis, les braves gogos qui, en étant inscrits sur le même site que (prétenduement) des gens célèbres, se sentent devenir eux-mêmes des fréquentations remarquables.

Tout ça est basé sur ce que j'appellerais la fatuité au second degré : Vous avez le type ou la fille qui s'ennorgueillit d'avoir vu telle personne connue, la surenchère c'est de lui avoir serré la main ou touché le vêtement lors d'un concert, le plus c'est de lui avoir parlé et encore mieux si elle a répondu et le must c'est de pouvoir se prétendre ami de cette personne célèbre.
Or on ne peut pas constater moins que ça : Les plus grands talents, les plus célèbres vedettes ont, sinon des torcheculs comme jadis sa majesté le roi, au moins une petite foule de domestiques, prestataires de service et autres commerçants auxquels leur propre talent n'apporte strictement rien, quand bien même ils les fréquentent chaque jour. Flatter l'égo des imbéciles est une grande spécialité des malhonnêtes, et il ne manque pas de crétins pour tout faire dans l'espoir d'être vus, photographiés qui sait, à côté de leur "idôle"

Donc je pose la question : à quoi sert de s'inscrire sur "ces sites sociaux"* qui, par leur nombre, perdent le peu de valeur qu'ils auraient pu avoir avec d'autres intentions de départ, et qui n'offrent rien de plus que la possibilité d'étaler ses états d'âme sur le plus grand mur de chiottes qu'on ait imaginé. Ce qui manque de discrétion et d'utilité, sauf naturellement si on considère le bien que ça peut faire dans un certain nombre de cas de troubles mentaux.

Vous allez me dire que je ne fais pas grand chose d'autre sur mon blog, et c'est vrai. Mais d'une part je suis plus discret, confidentiel serait plus juste. D'autre part on ne peut mieux faire que de lutter contre l'adversaire avec ses propres armes et sur son propre terrain.

Reste à savoir si je souffre d'une maladie psychologique !
Sans doute !
Je suis crétinophobe ! Voir tous ces abrutis servir de levier pour accéder à la fortune des inutiles m'exaspère. Déjà nous devons constater que - sauf en période de Kerviel - les banques qui ne produisent strictement rien et font travailler de moins en moins de personnel à mesure que l'informatique s'y substitue,  font pratiquement autant de bénéfices, sinon plus ,que les majors compagnies pétrolières qui, elles au moins, payent des ingénieurs géologues, des équipes nombreuses de terrain et, en dehors de leur propre personnel, font vivre des millions d'individus qui dépendent d'elles plus ou moins directement, ça va du pompiste jusqu'à l'ingénieur chimiste qui se sert du pétrole brut pour faire pousser la prochaine génération de médicaments.

Est-ce que notre planète, notre civilisation, notre société ne méritent pas mieux que d'enrichir des inutiles simplement "malins" en laissant croupir les vrais cerveaux parce qu'ils ne savent pas se vendre ?

Et vous savez quoi ? Ici même, lorsque j'ai écrit une entrée et que je la valide, on me demande si je veux la publier sur Facebook  ! Ironique non ?


* Dont se gausse ibm dans une publicité
Tag(s) : #Nouveaux articles

Partager cet article

Repost 0