Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réponse habituelle à ce titre qui fut un mot de Saint Rémy à Clovis en le baptisant, était : "Lève la tête fier si courbe !"

Mais à force de plier l'échine je doute que les Français soient encore en mesure de relever la tête sous Nanibus primerus.

 

Les grèves ont pourtant marqué une forte implication de la population, mais comme souvent ce sont ceux qui risquent le moins qui sont allés au charbon. Du coup ceux qui n'ont pas osé y aller de peur de perdre leur place attaquent ceux-ci sur la légitimité de leur action, et au final le grand manipulateur nain en sort encore vainqueur.

 

Rassure toi peuple de France, tu as encore du pétrole aux pompes même si ça ne durera pas autant que les impôts, et naturellement ça n'empêchera pas les délocalisations à venir et l'enrichissement des investisseurs américains qui se gaussent et distribuent de gros dividendes sur le dos des entreprises fermées en France. Mais quand on à affaire à des lâches pourquoi les traiterait-on mieux que ça ? En Amérique même, trois quarts de la population sont traités aussi mal si ce n'est pis. On met en cause les racistes sur des questions de couleur ou de foi, mais on ne critique pas ceux qui font une ségrégation par l'argent et en aucun cas on ne mettra en prison celui qui dirait : "Celui qui n'a pas les moyens ne peut pas entrer chez nous !" Alors que le même et dans beaucoup de pays irait en prison pour avoir dit : "Celui qui est noir ne peut pas entrer ici !"

 

Déjà que tout le monde à compris qu'entre magouilles et abus de pouvoir nous vivons de fait dans une tyrannie, on devine que le nouveau motif de ségrégation c'est ça : "T'en as " ou "t'en as pas !" et naturellement nous parlons de fric, de pognon, d'oseille, d'artiche, de flouze, de chou, etc. etc.

C'est vrai qu'à ce jour, à condition de n'avoir qu'une très maigre audience,comme moi, on peut dire à peu près ce qu'on veut sans être poursuivi. Mais si vous êtes journalistes, alors la liberté de parole elle même est à remettre en question.

C'est déjà le cas avec ces prétendues histoires racistes qui interdisent de constater l'origine ethnique majoritaire des voyous, ce le sera bientôt pour tous les sujets qui mettent en cause la politique du nain.

 

C'est pourtant un grand soulagement de pouvoir au moins dire ce qu'on pense, et on devrait avoir le droit de dire ce qu'on pense même si on se trompe : ça permet à d'autres de vous corriger (au sens moral) alors que l'obligation de fermer sa gueule pour ne pas risquer les pires ennuis nous maintient éventuellement dans l'erreur. Ceci dit, je sais que je ne me trompe pas en dénonçant le nain, ce n'est donc pas pour me faire corriger que je l'évoque. A tort d'ailleurs, puisque déjà il doit être à l'origine des cauchemars de beaucoup d'entre vous et ce n'est pas forcément sympa d'en remettre une couche ! Si au moins vous étiez sortis pour manifester hein !

 

Petit à petit les fonctionnaires disparaissent. Les "assimilés "en premier à la poste ou la SNCF devenues des entreprises privées avec des actionnaires et tout ça. Mais bientôt, c'est prévu, aux impôts aussi ou dans les hôpitaux et partout où jusqu'à présent on parlait de service public.

Vous serez toujours tenu d'utiliser les services de ces sociétés ou compagnies, de la même manière que, bien qu'il n'y ait aucune société d'assurance d'état, vous êtres obligés d'assurer voiture, maison, responsabilité civile ... j'en passe. Heureusement on peut maintenant aller se faire voler hors de nos frontières, mais comme ce sont les mêmes ...

 

J'avais une vision de la société nationale (nous quoi) organisée politiquement à la manière d'une copropriété. Dans une copropriété tout ce qui est fait d'un peu important est soumis à l'assemblée générale, autrement dit au referendum, et non pas aux quelques gusgusses qu'on élit au conseil syndical et encore moins au syndic, autrement dit, encore moins aux députés vendus du parti du président ou au président lui-même. Mais en France ça ne fonctionne plus comme ça : Le président se prend pour un roitelet, propriétaire de la France, de son argent (distribué aux banques et à ses copains) de son territoire et de sa population corvéable à merci.

 

Souvenez-vous, ou apprenez, que les chemises brunes de Mussolini avaient déjà utilisé les méthodes du nain et de ses complices : on bastonnait les opposants (merci les CRS) et ensuite on les obligeait à ingurgiter de l'huile de ricin, de façon qu'ils chient sous eux et soient humiliés, ou qu'ils crèvent car ils ajoutaient parfois de l'essence à l'huile de ricin qui devient alors mortelle à coup sûr ! La nouvelle façon, après les coups de bâton (pardon, de tonfa,) consiste à effrayer assez les gens pour qu'effectivement ils en chient sous eux sans avoir besoin du ricin. Mais sans ricin à l'essence on arrive aussi à les faire crever et ça s'appelle du "suicide" ! Un récent sketch des guignols montre bien la mentalité dans les boîtes "publiques" mais privées qui soutiennent le nain et sont soutenues par lui. Soutenues... eh oui, à sa façon c'est un souteneur, on dit aussi maquereau, mais c'est d'une vulgarité...

 

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0