Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous voilà en 2010 sans que j'aie pris la peine de publier un article. Vous savez ce que je pense des voeux, sinon devinez !
Vous serez d'accord avec moi pour admettre que les nouvelles au jour le jour ne donnent pas envie de spéculer plus avant sur l'avenir de cette humanité pervertie. Il y a peu on protégeait les petits enfants des pédophiles, les adolescents du racket et on avait moins de souci pour les grands mais... ... voilà que les grands s'entre-tuent à coups de couteau.

Vous allez me dire que ce sont des arabes ! C'est vrai en même temps. Mais celui qui se balade avec un coûteau ne le fait pas juste pour tuer un de ses congénères. D'ailleurs on serait sans doute surpris si on savait combien de jeunes de toute origine, ne vont plus au lycée sans une arme, au moins de défense, tant ils se sentent peu en sécurité.

Ce genre de sujet et le cul, ça doit normalement attirer les lecteurs, mais j'avoue que je préfère moins de lecteurs et une actualité plus sereine. Qu'il doit être bon de commenter - au pire - les dépenses injustifiées des maires de village qui se font des pots de vin sur les ronds points et autres aménagements sans cesses refaits pour ralentir la circulation.

Quand on peut prendre le temps d'écrire sur des sujets comme ceux là, s'intéresser aux dépenses de l'Élysée ou aux frasques passées de Jacques Chirac, voire aux abus de confiance commis grâce aux pièces jaunes de sa chère Bernadette, on n'est que dans une société pourrie normale. Là nous sommes dans une société pourrie suicidaire et c'est quand même plus inquiétant.

Certains se rassuraient en pensant que des trésors étaient accumulés chez les petits rois du pétrole, et voilà que les projets sont abandonnés, gelés, que le prix du m² dans la provisoirement plus haute tour du monde est descendu au dixième de sa valeur. Bref, voilà que les émirs baissent les bras et se déclarent en faillite.

Notez que quand on sait le prix des missiles que chaque état voyou veut posséder (et les autres aussi) on comprend la pénurie d'argent, sauf dans des cartels industriels mafieux tournant autour de l'industrie de l'armement.

Alors il y a cette soi-disant guerre de religion. L'occident supposé vaguement chrétien serait en croix (si on ose dire) avec un orient plus islamisé. C'est un excellent prétexte de guerre pour les uns et les autres et ils n'ont pas manqué de se jeter dessus. Mais si on y regarde d'un peu près, l'homme de la rue ; occidental ou oriental, croyant ou moins ou pas, se fout complètement de savoir l'opinion religieuse des autres habitants de la planète. Tout ce qu'il demande c'est qu'on lui foute la paix et qu'on lui laisse vivre sa religion, sa tradition, ses habitudes en un mot, sans l'emmerder. Évidemmentles deux camps trouvent quelques extrémistes cinglés pour prêcher la guerre religieuse, des cons et des fous il y en a partout et de tous temps. Mais les seuls qui bénéficient de ça, les promoteurs, ce sont aujourd'hui comme hier les marchands de canons. En 40, en 70, en 14, en 39 les hommes se sont entre tués pour satisfaire des marchands de canons et quelques opportunistes politiques.

Que je sache il ne s'est rien passé de transcendant qui ait bouleversé la physionomie de l'Europe après les millions de morts de 14/18. Rien qui soit du niveau des transformations apportées par la création de l'Europe. Rien non plus qui soit du niveau de la "décolonisation" qui pourtant à fait des morts, mais si peu au regard de l'importance des modifications...

Bien entendu, je l'écrivais dans un autre sujet, il va falloir réduire la population de la terre et en tous cas en modérer la croissance. Il n'y a que deux solutions: la guerre, mais alors il ne faut pas tuer quelques milliers de mecs par ci par là, il faut faire décéder des millions de gens, des centaines de millions même puisque nous pouvons prévoir que de sept milliards nous allons nous retrouver à neuf justement quand le pétrole manquera définitivement. C'est donc une solution extrêmement lourde et qui risque de ne pas avoir bonne presse, même si d'un point de vue écologique les milliards d'humains valent moins qu'une colonie de fourmis rouges. Ils ne voudront pas l'admettre. La seconde solution c'est celle des Chinois : un enfant par couple et la population diminue par deux à chaque génération jusqu'à pouvoir retrouver un nombre compatible avec les capacités de production vivrières et énergétiques de la planète; et alors on reviendra à deux enfants par couples
  avec, comme toujours, quelques exceptions pour compenser les décès par accident ou maladie ou malformations.


Curieusement, je pense que c'est dans une période de recrudescence autorisée des naissances que se posera le plus crûment le problème de l'euthanasie. Quand on limite les naissances puis qu'on autorise la compensation de jeunes morts par un nouvel enfant, on peut se demander s'il est raisonnable d'attendre qu'il meure à vingt cinq ans avec une mère ménopausée pour autoriser les parents à le remplacer.

Oui, c'est facile de parler en l'air, sans être véritablement concerné. Mais s'il faut attendre que les gens impliqués prennent tout en main, outre qu'ils n'en ont pas forcément envie ou pas les compétences, mais ils risquent de réorganiser la société autour de milliers de handicaps différents sans laisser la moindre place aux gens ordinairement normaux.

Et puis en tant que vieillard je suis concerné quand même. D'abord parce que je peux demain être victime d'Alzheimer ou autre saloperie de ce type, mais vous verrez qu'on finira par souhaiter se débarrasser des retraités ; pour économiser les retraites bien sûr, et faire de la place aux jeunes qui sont trop souvent à la rue.
Ce qui retarde ce genre de réflexion c'est évidemment que ceux qui devraient y réfléchir sont concernés à plus ou moins long terme, et ce n'est pas une perspective de fin de vie réjouissante.

Tag(s) : #Humanisme

Partager cet article

Repost 0