Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je sais, on va m'accuser d'utiliser des mots que je suis censé m'interdire en me présentant comme athée. Mais l'âme est une autre façon d'exprimer l'esprit, le sentiment de l'instant.

 

Que le lecteur le sache ou l'ignore, je suis à un âge déjà avancé (pas autant que le camembert mais quand même) dans une situation curieuse. Je suis sdf ! 

A vrai dire l'expression n'est pas très juste car je suis logé de façon très fixe chez ma fille cadette en attendant que ce foutu constructeur monte ma nouvelle maison, mais d'un point de vue administratif je suis "dans la nature" :

 

J'imagine qu'à vingt cinq ou trente ans c'est déjà une épreuve de s'imposer à sa propre famille, mais moins dans le sens "normal" qui consiste à éventuellement séjourner chez ses parents. Je fais l'expérience inverse, et avec les délais qui s'accumulent et les retards qui s'additionnent, moi et mon épouse avons le sentiment que rien n'avance. 

Certains jours nous nous amusons (lol) à l'idée que nous pourrions être incinérés avant que notre maison soit construite.

 

Il faut dire que nos fonctionnaires à différents niveaux sont quand même bien de sacrés branleurs.

 

Je veux bien encore admettre que l'obtention d'un permis de construire, qui est une chose sérieuse et éventuellement technique, demande deux mois. Ceci étant je n'ai vu personne sur le terrain sauf le constructeur qui a envoyé un technicien faire des sondages pour trouver le "bon sol" et m'offrir une augmentation de 7200 € pour approfondir les fondations à 1,50 m contre 90 cm chez ma fille, sur une des trois autres parties de ce grand terrain divisé par l'ancien propriétaire.

Pour obtenir la pose du compteur d'eau j'ai entamé les démarches il y a trois mois et sur mon insistance, en téléphonant, j'ai obtenu un rendez vous pour le 16 avril avec un responsable qui va venir constater les travaux à réaliser et faire un devis. Je ricane puisque l'adresse, les travaux à faire et le montant du devis, tout cela est rigoureusement identique à ce qui a été fait pour ma fille dont le terrain jouxte le mien. J'étais d'ailleurs présent et j'ai assisté à son raccordement et à la pose du compteur. Rien de plus puisque nous avons nous même posé le tuyau jusque dans la maison. Et le mien de tuyau il est déjà en place dans sa tranchée n'attendant que le compteur pour y être raccordé.

 

Mais dans le pire des cas je devrais avoir l'eau en juin ou juillet, ce qui par rapport à l'électricité est un délai court vu que le syndicat d'électricité me demande neuf mois pour étudier, faire transiter le dossier par différentes instances puis, m'ayant fait payer les frais de raccordement, donner les instructions à la compagnie privée qui sous traite et qui a elle aussi un planning à gérer (SPIE) Par contre si je leur octroie 750€ ils sont prêts à m'installer un compteur de chantier !

Je n'ose pas parler du téléphone parce que je me suis pris la tête avec une employée de sfr au maghreb pas forcément islamique, là bas à Marrakech, qui prétendait m'expliquer comment ça se passe en France pour les raccordements téléphoniques.

 

Bon, vous me direz qu'il y a des connasses en france aussi, c'est clair, mais quand même, trouver naturel de m'annoncer qu'on a interrompu mon contrat (vu que la nouvelle propriétaire de ma maison, cette andouille, s'est fait raccorder au téléphone) mais qu'en l'absence de résiliation de ma part on continue à me prélever 35€ par mois...

D'un autre côté si je résilie je n'ai plus accès à internet sous mon identité actuelle.

Un piège à con dont les petites et grosses boîtes qui vivent comme des morpions, accrochées à nos.... portefeuilles, sont coutumières.

 

Du coup je viens de m'équiper d'un iPhone qui fait un excellent appareil photo et une bonne caméra, mais qui comme téléphone ne vaut pas mieux qu'un autre, et qui pour naviguer sur internet demande beaucoup de précautions.

C'est que, en 3G au moins, le débit coûte cher. Il vaut mieux réserver le net aux endroits où l'on peut accéder en wifi à l'internet par une borne locale.

 

Ceci dit ça écrit bien petit pour moi, et si j'agrandis un peu ça dépasse les bords, il faut sans cesse déplacer le texte au risque de passer sur un autre écran, car l'écran tactile est plus sensible qu'un clitoris de pucelle.

 

Enfin, c'est mieux que rien et ça me protège contre le risque de perte d'identité webienne vu que j'y ai le même pseudo. Il n'empêche que je préfère nettement un vrai ordi et on n'est pas encore près de me faire changer d'avis parce que je n'y suis pas prêt.

 

J'écris cet article parce que j'ai quand même un peu le moral dans les chaussettes ! Ne pas être "chez soi" à mon âge n'est pas vraiment facile et je ne peux me baser sur l'expérience de personne proche de moi. Et puis je suis une sorte de vieux geek et j'ai toute une batterie de matériel qui dort actuellement dans un entrepôt, je ne peux pas envahir ma fille plus que je ne fais déjà, seulement ça me manque et il ne se passe pas de jour où je ne regrette l'une ou l'autre chose !

 

Vous me direz que je suis encore extrêmement loin d'avoir expérimenté la perte de son toit et la vie de la cloche. Je suis bien d'accord, je ne peux en éprouver que quelques sentiments superficiels liés à la possession et à un certain confort, mais ça suffit à déjà avoir un aperçu de ce qu'est la déchéance, un petit millième sans doute; mais généralement la progression en âge s'accompagnant d'une progression en confort et assimilé, et du coup ce petit millième paraît bien gros.

 

Alors si autour de vous quelqu'un entend construire, en commençant par acheter un terrain sur lequel il n'aura pas vraiment tous les renseignements techniques utiles (sauf à savoir les exiger, quitte à payer un expert pour le faire) il faut savoir toutes ces histoires de délais, les assurances qui vous jettent si vous n'avez plus de domicile propre (peut-être pas toutes, je n'ai pas vérifié) sans oublier les réserves financières car entre la signature de la commande et l'exécution des travaux plusieurs mois plus tard, l'augmentation des matériaux et éventuellement des taxes, c'est à vous de les payer. Si, si, c'est prévu au contrat et par exemple le passage de 0.98€ à 1.44€ le litre de gazole, ben ça augmente tous les prix relatifs aux transports et fonctionnement d'engins de chantier de 50% forcément.

 

Si j'avais su j'aurais acheté une baraque existante, je comprends maintenant pourquoi le marché de l'occasion dans l'immobilier voit les prix monter sans cesse, alors que dans l'automobile on perd cinquante pour cent en deux ou trois ans.

Décidément, on apprend tous les jours, dommage qu'il m'en reste si peu !

 


Tag(s) : #Mes états d'âme

Partager cet article

Repost 0