Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La publicité à renoncé il y a longtemps à être de la pure "réclame" ! Aujourd'hui le mensonge, l'exagération, les affirmations gratuites sont la règle.

 

On le constate aisément sur les publicités pour les femmes, vous savez ces crèmes antirides qui défroissent de 75% ! Ou plus ! On se demande comment on mesure ce pourcentage ! Et on se demande encore plus comment la cliente lambda va mesurer l'efficacité avant d'en avoir acheté pendant des années. Je dis crème antirides, il y a quelques années j'aurais fait le même constat avec les crèmes prétendument amaigrissantes : mais là les gens ont trouvé moyen de vérifier et ça ne se fait plus trop : maintenant c'est la pilule pour tout et les promesses diverses et avariées sont du même tonneau, mais moins faciles à vérifier !

 

Toutes les affirmations de la pub sont sujettes à caution, même hélas quand elles sont véridiques car un menteur n'est jamais cru !

 

Pour prendre un exemple qu'on a sous le nez tous les jours si on va sur youtube ou similaire : la fameuse et incontournable femme de cnquante sept ans qui en paraît vingt cinq (et ça depuis des années) et qui se propose de vous vendre son secret inexistant après vous avoir fait lire de longues pages débiles (ça ou le "vieux truc simple pour arrêter de fumer" c'est du même tonneau) !

 

On se fout de notre gueule et je pensais que le travail du bureau véritas, si tant est qu'il existe encore, était d'empêcher et de faire punir les publicités mensongères ou invérifiables. Mais apparamment il s'occupe d'autre chose, s'en fout, ou touche carrément pour la fermer !

 

Dans un autre domaine qui nous touche, les encres d'imprimantes à peine moins chères et censées être équivalentes, mais qui à l'arrivée ne doivent surtout pas être utilisée pour les photographies tant l'infidélité des couleurs est grande. Ça importe moyennement pour une copie de document, mais votre belle mère avec une tronche bleuâtre et des yeux roses bonbons, ça le fait pas !

 

Inutile de s'attarder sur les publicités des sociétés de crédit. Vous n'avez qu'un taux simple et bas pour l'argent que vous placez à la caisse d'épargne, mais pour celui que vous empruntez vous avez des taux bas au départ, devenus TEG à l'arrivée et triplés ou plus en additionnant les frais.

 

Les offices grassement payés par l'état ne font pas leur travail. Ainsi une loi était sortie il y a des années interdisant la publication de textes ou document autrement qu'en Français et en respectant l'orthographe pour ne pas se réfugier derrière des "fautes" pour changer l' signification d'un engagement, qu'il soit publicitaire ou contractuel. Lisez et vous verrez, même les journalistes dont c'est pourtant le métier ne respectent ni le français ni l'orthographe, truffent leurs textes d'allusions sectaires si vous n'êtes pas un initié comprenant le "mot" qui peut être un sigle, le nom commercial d'un produit confidentiel ou un mot d'origine étrangère mais qui les "valorise" à leurs propres yeux !

 

C'est au point que parfois on voudrait transporter le tout dans un traducteur. Mais le traducteur non plus ne connaît pas évidemment.

 

J'avais l'intention d'écrire cet article, mais auparavant de relever tous les mensonges et incohérences débités chaque jour à la télévision ou sur les pubs reçues en boîte au lettre ( vous savez, toutes ces pubs qui, en bon français, sans pléonasme, vous proposent chers des "cadeaux gratuits" Je voudrais qu'on m'explique ce qu'est un cadeau payant, et si vraiment ils envoient des cadeaux, comment ils financent ces gigantesques envois massifs (tiens, ça frise le pléonasme ça) Bien sûr que leur "cadeau" est subordonné à des achats et donc payé dans le lot! ) 

 

Mais à la réflexion, ma fainéantise naturelle, ma spontanéité nécessaire et la certitude que ceux qui m'intéressent en tant que lecteurs (ceux qui ont un cerveau) ont forcément noté les mêmes choses et en sont tout aussi agacés ou résignés, m'ont dissuadé de me donner cette peine.

 

Mais comment le gouvernement pourrait-il faire sanctionner des menteurs, des prometteurs de fausses promesses, des traîtres en un mot, quand c'est le pain quotidien des gens d'état qui promettent à longueur de campagne puis de visites de sites avant de s'en foutre et de passer à autre chose. Non décidément, pour ça comme pour beaucoup d'autres malhonnêtetés et incivilités, il va falloir que le peuple crée ses propres services de sanctions !

 

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0