Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes bien en France, l'erreur n'est pas possible. Un gouvernement de voleurs élu par des cons suscite des "mouvements sociaux," mais les électeurs de ces voyous s'accrochent à leur conviction, parce que se dédire leur paraît plus honteux que de subir.

 

D'autre part, dès qu'une perspective de pénurie se fait jour, on voit des enragés se précipiter pour acheter les stocks, quand bien même ils n'en ont aucun besoin immédiat.

 

La "peur de manquer" n'est décidément pas qu'un défaut de vieillards : elle affecte aussi les jeunes cons cadres dynamiques équipés de 4x4 qu'ils font conduire en semaine par leur pouf ,(parce que pour se garer dans Paris, eux, préfèrent la petit guinde théoriquement achetée pour leur femme,) mais qu'ils doivent pouvoir arborer en allant aux réunions de jeunes cons   cadres dynamiques.

 

Naturellement le marché noir a suivi sans délai, et certains, peu enclins à "faire la queue" (quoi qu'ils en sucent pas mal pour arriver) achètent du carburant deux fois son prix, au black. Et ce alors qu'à ce même moment le baril a sérieusement dégringolé.

 

Comme la France est - depuis le nain - davantage celle de Pétain que celle de Jaurès, on ne devrait plus tarder à voir affluer les délateurs dans les commissariats.

 

Alors ,de quoi s'agit-il si on veut bien raisonner sainement et calmement ? D'un problème connu depuis que des enfants sont nés en grand nombre à la fin de la guerre, au moment même où le premier gouvernement gaulliste votait la création ou le retour d'avantages sociaux conquis en 36. Et cela inclut la retraite par répartition.

Quoi qu'on n'ait pas deviné à cette époque que des salauds délocaliseraient à l'autre bout du monde (ce qui va leur coûter cher quand le transport de marchandises par avion sera devenu impossible faute de pétrole, et pas beaucoup plus par bateau sauf à leur remettre des voiles.) on savait déjà que si cette génération serait plus nombreuse pour payer les retraites de ceux qui n'avaient jamais cotisé (leurs parents,) elle serait un jour un peu trop nombreuse par rapport aux cotisants.

On peut donc dire que globalement  tout le monde est au courant d'un papy boom à venir depuis 1945, soit 65 ans en arrière, ce qui inclut les gouvernements de de Gaulle lui même et de ses brefs successeurs immédiats, puis de de Gaulle de nouveau jusqu'en 68, puis de Pompidou, puis de Giscard et enfin de Mitterrand en 81. C'est dire que ça faisait déjà 36 ans qu'aucun gouvernement de droite ne s'était préoccupé de la question. Mais à l'approche de l'an 2000 après deux mandats de Mitterrand, certes, mais aussi deux cohabitations avec des gouverments de droite, on reproche à la gauche et seulement à elle, de n'avoir pas pris la question en main pour la régler!

 

Étonnant argumentaire d'une bande d'abrutis et de nouveaux-nés à la chose politique, parce que quand la gauche vient "enfin" au pouvoir, elle n'a pas que cet unique problème à traiter. Elle en a bien d'autres, dont les nombreuses malhonnêtetés des gouvernements précédents à tenter de redresser. Et malheureusement pour elle, cette tentative logique et allant dans le sens d'une évolution constante de réduire le temps de travail, qui malheureusement n'est pas en adéquation avec la fuite des entreprises à l'étranger, (dont nous devons remercier la classe politique de droite qui sert de larbin aux capitalistes libéraux pour lesquels seul le profit compte.)

La séparation de l'église et de l'état a, en son temps, été une révolution, quoique la chose paraisse désomais naturelle, évidente. L'église n'ayant pas à exercer un pouvoir sur la chose publique quand bien même la France avait une religion d'état auparavant.

Eh bien il faudrait aujourd'hui séparer l'état de l'affairisme ,car les affairistes n'ont pas non plus de légitimité à interférer avec les affaires de l'état où pourtant ils sont omniprésents et même dirigeants sans en avoir l'air. L'affaire Bettencourt d'abord et maintenant :

Proche de l'UMP, l'héritier Guy Wildenstein, est souçonné d'avoir soustrait au fisc une partie de sa fortune placée dans des paradis fiscaux.

voir sur l'express : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/heritage-wildenstein-une-enquete-embarrassante-pour-le-pouvoir_932386.html



puisqu'avec les enveloppes ils manipulent ceux que nous croyons être nos dirigeants.

 

Le libéralisme,  qu'on fait passer pour la liberté d'entreprise, est le pire mensonge (proféré comme un dogme : pas d'explication a donner) depuis la condamnation de Copernic au profit de la terre plate plus conforme à certaines écritures.

 

Il y a la notion de service public qui prime. Ou qui devrait comme par le passé.

 

D'abord parce que nombre d'entreprises ne sont possibles que sur la base de normes communes imposées ou consensuelles.

Personne ne pourrait surfer sur le Net avec des technologies incompatibles les unes avec les autres.

Personne aujourd'hui ne pourrait plus construire de réseau ferré traversant villes et propriétés privées expropriées alors qu'il s'agit de compagnies à capital privé. 

Personne ne peut espérer sauver la civilisation de la catastrophe qui la guette à la fin du pétrole, si d'ores et déjà nous ne prenons pas les mesures nécessaires à assurer une circulation tous azimuts de trains électriques. Le moyen qui restera pour acheminer les gens et les marchandises quand les camions seront condamnés aux parkings ou à la casse.

 

Ce qui ne saurait tarder beaucoup au rythme où nous consommons et ou va consommer la Chine qui s'éveille comme l'avait prédit l'autre.

 

Europe + Amérique = aux environs 600 millions de consommateurs qui ont consommés en cinquante ans d'aviation et de voitures, en vrai nombre, 80% des réserves fossiles de pétrole ! La Chine = 1 milliard et demi de consommateurs pour 20% résiduels, à ajouter aux 600 millions précédents soit 2 milliards et cent millions de consommateurs.

 

Combien de temps voulez vous parier que nous continuerons à voler et rouler au pétrole, ou gaz de pétrole, dans ces conditions, malgré les forages dangereux comme on vient de voir à grande profondeur dans le golfe du Mexique ?

 

Il est urgent, et je sais que je me répète, de faire revenir les entreprises sur les territoires nationaux pour que le transport, l'acheminement, ne devienne plus un obstacle infranchissable,.

Pour que les habitants de ces pays aient du travail !

Pour que les sociétés des pays que la nature à pourtant les mieux lotis (paysages magnifiques, eau abondante, climat doux) soient la référence du bonheur d'exister et non les déserts de poussière, où l'on a épuisé les nappes phréatiques d'eau fossile en vingt ans, comme le montrent les traces satellite d'essais de culture par sa recherche en profondeur (je recommande de voir le film de machin chose là*, sur la terre pour ceux qui y auraient échappés)

Ne me faites pas dire que je condamne les pays sans ressources naturelles comme la Chine ou l'Inde à disparaître. Mais nous ne leur apportons pas grand chose, sauf à y créer quelques grosses fortunes illégitimes, en y faisant travailler de véritables esclaves sous-sous-sous payés, sans protection sociale ni espoir de retraite ou de vie meilleure. Ils ont encore une ou deux évolutions à faire et peut être une vraie révolution avant d'espérer être auto-suffisants et repousser les sables du désert qui menacent les grandes métropoles Chinoises, comme la sécheresse menace l'Inde qui a creusé des milliers de puits dont une moitié est déjà épuisée.

 

Malgré cela la Chine nous donne l'exemple d'une gestion de la population par la gestion des naissances. Ça ressemble fichtrement au meilleur des mondes, mais tant qu'on n'imposera pas ce système aux peuples les plus concernés et pourtant les plus laxistes avec l'abondance de naissances, (quand bien même ils sont incapables de nourrir et d'élever ces enfants; raisons religieuses mais aussi dominatrices) il ne servira pas à grand chose de l'appliquer dans nos pays, mais ce sera un bon exemple quand même si on l'impose en plus aux représentants de ces peuples qui actuellement nous envahissent "avec le ventre de leurs femmes" comme ils le disent lâchement et ironiquement.

 

La zone tempérée, quoi qu'elle devienne avec le réchauffement climatique qui la poussera vers le nord sans doute, sera probablement la réserve humaine vers laquelle se dirigeront tous les sinistrés du climat (pays engloutis par la mer ou envahis pas le sable) et il vaudrait mieux pour la population de la terre que cette région tempérée subsiste et comporte les équipements qui permettront à la civilisation de se perpétuer malgré toute notre stupidité.(De ce point de vue, les immenses territoires quasi inhabités de Russie septentrionale devraient être une des zones à préparer en priorité pour recevoir des populations par millions, le climat s'y réchauffe déjà et ça n'est pas fini) Sinon, connaissant les hommes, on peut prévoir des guerres sans nom.

 

Sans doute certains peuples à cause de leur religion stipendient "en théorie" notre façon de vivre (discours purement officiel puisque l'Iran tient à avoir ses centrales nucléaires) mais quand leurs représentants descendent de l'avion loin de leur pays, ils sont les premiers à boire de l'alcool, courir les filles, et renoncer pour ça aux tenues traditionnelles qu'ils affectent de maintenir quand ils sont chez eux. Et je ne parle pas des drogués saoudiens, émiratis et autres qui viennent se faire soigner chez nous régulièrement tous les ans au point d'avoir des chambres réservées pour eux et leurs gardes du corps dans les cliniques spécialisées.(on ne parle pas du vulgum pecus bien entendu) (J'ai les noms)

 


* Je mettrais les noms quand ils me reviendront, mais je suppose que ce sera juste pour la forme tout le monde aura compris


 


Tag(s) : #Société et écologie

Partager cet article

Repost 0