Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Voir l'ajout à la fin de cette entrée !)

 

C'est un évènement car le Front National se féminise et rajeunit, c'est un non évènement car attendu et elle a la même ligne que son père avec un langage juste un peu plus attentif à ne pas choquer.

 

Le véritable évènement c'est l'enthousiasme créé auprès des militants frontistes et d'autres citoyens qui jusqu'à présent votaient partout ailleurs, y compris à gauche, et qui las de ne pas être écoutés et encore moins entendus se déclarent avides de voter pour Marine.

 

Car le baissage de froc permanent de nos édiles ( à ne pas confondre avec une élite, ça n'est pas le cas) qui ont peur de manquer de pétrole pour leurs 4x4 ou leurs  autres véhicules de luxe, avion du nain compris, a bien été perçu par les Français, les vrais, qui ne le supportent plus, et les autres qui se pourlèchent les babines et s'apprètent à nous interner dans des camps, comme une espèce en voie de  disparition dans un zoo !

 

Ses qualités sont exactement ce qu'un crétin comme Fabius décrit comme des défauts : rétablir la laïcité, entre autre, en refusant tout régime particulier à une communauté pratiquant une religion étrangère. Car même laïcs dans les faits depuis un peu plus d'un siècle, notre pays, notre civilisation occidentale est d'obédience chrétienne de façon historique et ne peut accepter une régression aussi totale qu'un retour vers la phallocratie religieuse.

 

 

L'inverse de ce qu'une abrutie comme Martine fait à Lille,  où pour la première fois depuis des centaines d'années il  n'y a pas eu de  crèche de Noël sur la grand place, pour ne pas choquer les musulmans. Il est vrai qu'elle porte le nom de son ex, car elle est remariée avec un avocat spécialisé voyous, lui même pro arabe si l'on en croit cette citation :

 

"Jean-Louis Brochen, 66 ans, est un avocat en vue à Lille, ancien bâtonnier. De gauche, il est attaqué sans relâche par des sites proches du FN ou des groupuscules ultra-sionistes, qui le décrivent comme « l'avocat des islamistes ».

Un détail : Me Brochen est le mari de Martine Aubry depuis mars 2004. Jusque là, il restait très discret vis-à-vis des médias. Avec le feu vert de sa femme, il a donné une interview au site  Nonfiction.fr, dirigé par un ancien conseiller d'Aubry : Frédéric Martel. C'est la première fois que l'avocat évoque ainsi sa vie privée."

 

 

Ce qui explique aussi que, cédant volontiers aux pressions des maîtres à penser de son époux, elle ait défini pour les piscines municipales des jours "musulmans" et des jours "non musulmans" et probablement aussi des jours "hommes" et des jours "femmes" mais je n'ai pas vérifié c'est trop évident.

 

Les Français sont las de constater que l'état se déculotte devant les superstitieux et autres religieux qui ne cessent d'avoir des exigences incompatibles avec notre culture, et créent de plus en plus de haine.

Une haine qui n'a rien de raciale, mais qui répond à une haine raciste sans aucun doute.

 

Un garçon qui a conservé son prépuce n'a rien d'impur et ne justifie pas la construction de vestiaires spéciaux "muslims"  qui seraient incommodés par cette impureté de leur seul point de vue d'étrangers.

 

La nourriture des cantines n'a en aucun cas à tenir compte de préceptes religieux, et je pense qu'on devrait même interdire la mention "hallal" pour les arabes et "casher" pour les juifs.

 

Les mentions obligatoires légales sont suffisantes. D'ailleurs si des racistes musulmans sont incommodés par notre façon de vivre ils n'ont qu'à se passer de nos cantines (souvent gratuites pour eux) et de nos équipements. Le mieux serait évidemment de les renvoyer chez eux, entre eux, car aux insultes et menaces écrites sur les pancartes des manifestants Tunisiens on voit bien que derrière ça se trouvent les manipulateurs islamiques qui veulent aussi démonter le président Algérien et son homologue Égyptien trop laïques à leur goût.  

 

Préalable nécessaire à la prise de pouvoir en Europe où ils ont l'intention de se servir de la démocratie pour prendre le pouvoir, puis d'imposer leur charria qui ne correspond qu'à des principes religieux édictés par un vieux sadique illettré, il y a des centaines d'années, et valable pour la région du moyen orient où ces principes étaient déjà appliqués de toute façon par les juifs.

 

Mais à la différence des arabes, les juifs n'imposent surtout par leur religion qui va de pair avec leur race. Car les juifs sont racistes, refusent de se mélanger, et rejettent ceux d'entre leurs fils qui le font.

Pas les filles qui n'ont aucun droit, mais qui par définition transmettent la race. On comprend dans ces conditions pourquoi la licra, association nauséabonde qui se définit : " ligue contre le racisme et l'antisémitisme" met bien à part les sémites. Un comble pour une ligue qui prétend lutter contre le racisme, mais le pratique activement dès son intitulé.

 

Les juifs, en voilà qui ne devraient pas s'étonner d'avoir toujours été les boucs émissaires (une invention à eux d'ailleurs) mais auxquels, dans la situation actuelle, on ne peut reprocher que d'avoir la religion qui a inspiré l'islam.

 

La grande majorité des Français subit la loi qui interdit de dire ce qu'on pense, comme une injure à la liberté d'expression et à la liberté tout court. ils attendent qu'enfin la loi, l'état, la justice, respectent les droits fondamentaux d'expression et d'association.

 

Mais surtout qu'un leader ait le charisme qui permet de prendre les rennes d'un pays avec le soutien du peuple et l'intention déclarée et manifestée de débarrasser le pays de tous les étrangers qui, sournoisement, mais de plus en plus "ostentatoirement" veulent nous imposer leur mode de vie au détriment du nôtre, en nous envahissant par l'immigration incontrôlée, mais aussi par la multiplicité des naissances sur notre sol.

 

Sur ce sujet, le retour au droit du sang est nécessaire : l'obtention de la nationalité par d'autres voies ne pouvant s'acquérir qu'au coup par coup et suivant des critères de mérite à définir.

 

Et avant même de retirer la nationalité française aux voyous; les déclarer inaptes à son acquisition à leur majorité, du seul fait d'avoir subi des condamnations, aussi légères soient-elles - au pénal ou en correctionnelle - durant leur minorité. Et d'ailleurs priver du droit de vote tout citoyen condamné à quelque titre que ce soit, une disposition existante mais peu appliquée, qui s'appelle la privation des droits civiques (retrait du droit de vote, inaccessibilité aux situations de fonctionnaires d'état, dont la police et l'armée.)

 

Quand existait la conscription, ceux qui avaient réussis à se faire réformer ne pouvaient pas non plus accéder aux fonctions publiques. Avoir été militaires, au moins pour les garçons bien sûr, était indispensable pour briguer ces situations.

 

Militaires !, Voilà bien aussi un sujet sensible. Est-ce de leur propre mouvement et sans téléguidage islamique que tant de jeunes beurs et noirs entrent dans l'armée ou dans la police, seul recours de la population face aux menaces de l'intérieur comme de l'extérieur ? Que feront nos gouvernants le jour où l'armée comme la police refuseront d'obéir aux ordres des politiques pour suivre ceux d'un Imam ?

 

Roubaix; 60% de musulmans qui s'apprêtent à prendre les commandes de la ville, de la région, à y appliquer la charria et que nos élus actuels laisseront faire de peur d'incommoder les fournisseurs de pétrole. Quand ils comprendront où ça nous conduit il sera trop tard puisque nous sommes gouvernés par des imbéciles.

 

D'ailleurs quelqu'un s'est chargé de donner un aperçu de ce qu'on nous promet. Je le mets là tel que je l'ai reçu :

 

 11-01-17-00-48-10.jpg

 11-01-17-00-48-33.jpg

11-01-17-00-48-52.jpg

11-01-17-00-49-12.jpg

11-01-17-00-49-35.jpg

 

 11-01-17 00 49 52

11-01-17-00-50-12.jpg

FRANCE : quand les infirmiers suivent une formation à la mosquée pour apprendre à “soigner les croyants” ! 12 janvier 2011 Une étape de plus est ainsi franchie dans la très longue série des problèmes que posent l’islam et ses adeptes dans les établissements de santé. Plutôt que d’exiger de tous les patients qu’ils respectent la neutralité de l’hôpital, on demande ici aux étudiants infirmiers de s’adapter aux interdits et préceptes de la religion. Le personnel médical n’en pouvait pourtant déjà plus de devoir slalomer entre les exigences religieuses et de devoir faire face à l’agressivité et la violence d’un certain nombre de patients pour des raisons religieuses.Il fut un temps où le personnel médical devait apprendre à soigner les patients. Nous entrons dans une ère où il doit apprendre à soigner les croyants. Bienvenue dans le petit monde ubuesque du multiculturalisme.Les élèves infirmiers de Limeil ont des cours pour réussir à concilier la pratique religieuse des patients et les soins. Hier, ils ont découvert les rites musulmans à la mosquée de Créteil.Comment concilier le respect de la liberté du culte, inscrit noir sur blanc dans l’article 8 de la charte du patient hospitalisé, avec une bonne gestion des soins? Une trentaine d’étudiants de l’Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) de l’hôpital Emile-Roux (AP-HP), à Limeil-Brévannes, cherchaient des réponses à cette question hier à la mosquée de Créteil.Pour les uns, pas question d’être examiné par un médecin de sexe masculin.Dans un hôpital, il n’est pas rare en effet que le personnel soignant soit confronté à des refus pour des raisons religieuses.…« Ce module est un enseignement imposé. Certains de ces étudiants de deuxième année ont fait entendre leurs réticences au motif qu’ils étaient profondément athées. Certes, le personnel soignant doit rester dans une position neutre, les établissements de santé sont des établissements laïcs mais ces futurs infirmiers auront à prendre en charge des patients qui viennent avec leur histoire », explique Anna Giacomini, formatrice à l’Ifsi. Avant d’engager les discussions, Ibrahim, de l’UAMC, remercie les étudiants.L’infirmier non-musulman doit ramasser le Coran du patient en se servant d’une couverture.Les étudiants ont multiplié les questions. « Il paraît qu’un non-musulman ne peut pas toucher un Coran écrit en arabe. Comment fait-on si un patient hospitalisé le laisse tomber du lit? » demande une étudiante. Réponse : « Vous pouvez le ramasser avec une couverture, il faut que quelque chose fasse barrière. »« Si un patient ne peut pas entrer en contact avec l’eau, pour des raisons médicales, comment peut-il faire ses ablutions avant la prière ? » interroge un autre étudiant. « Ne soyez pas étonné si vous voyez une pierre dans sa chambre, il peut en effet passer cette pierre pour se purifier s’il ne peut pas utiliser l’eau », indique l’intervenant.Don du sang et don d’organes, jeûne du ramadan et grossesse, crémation… tout est passé en revue par les futures blouses blanches. Dans ce cadre, la mosquée accueille également les élèves de l’Ifsi de l’hôpital Henri-Mondor (AP-HP) de Créteil. Des discussions sont également en cours avec l’hôpital Paul-Brousse (AP-HP) de Villejuif. 

> >  

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0