Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous avez noté comme moi que depuis quelques années, chaque fois qu'un voyou a un accident et se tue en fuyant la police, toute une communauté et pas française, se met en colère et commence à brûler des voitures, attaquer d'innocents magasins et tirer sur la police. Quand un braqueur tire sur la police et en réponse se fait abattre, toute une communauté et pas française se met en colère, quand un manoucheou assimilé essaie d'écraser des gendarmes et qu'il se fait abattre, toute une communauté et pas vraiment française se met en colère.

La mère du braqueur abattu a l'audace de dire : "quand un jeune attaque un magasin, on le met en prison et voilà tout !" elle semble oublier que son jeune avait menacé d'une arme chargée des employés innocents, et tiré sur la police qui était donc en légitime défense.

 

Décidément ces gens ont un point en commun, n'étant pas chez eux, ils se croient tout permis, un peu comme ces Belges ou Allemands qui viennent chez nous faire des excès de vitesse, persuadés que leurs gouvernements ne communiqueront jamais les éléments permettant de les incriminer, ni moins encore de les condamner à hauteur des peines prévues en France par nos lois.

 

Est-ce que la France est en train de devenir une colonie d'occupants, souvent illégaux, de son sol ?

Est-ce que les Français vont continuer longtemps à écouter le langage de la pensée unique et bien pensante ?

Est-ce que les pères vont condamner leurs fils à subir l'insoutenable humiliation de devoir baisser la tête devant des barbares ?

 

Des barbares oui ! Une population de sous développés, de tarés, de ratés qui est très heureuse de se confiner dans des ghettos où la loi n'est pas reçue, où la peur empêche les témoignages, où la police ne s'aventure plus. Des gens que leurs peuples d'origine renieraient et rejetteraient si d'aventure ils voulaient se réfugier en leurs seins.

 

Mais ici nous avons plein de bons sentiments, des artistes plus ou moins ratés qui adorent soutenir les sans papiers et autres martyrs de l'occident (où pourtant ils se réfugient pour fuir la vie chez eux,) sans parler des exigences de gens qui n'ont pas le moindre droit chez nous où ils sont venus en fraude et où hélas certains, non pas les ratés et les tarés mais les victimes propitiatoires d'un peuple trop nombreux, se mettent pour venir entre des mains de trafiquants d'esclaves auxquels de longues années durant ils vont verser le gros de leur salaire de misère; salaire d'un travail au noir, au détriment des Français évidemment.

 

Le crane bourré de bons sentiments par des amis, eux aussi intoxiqués, j'ai longtemps répandu la "bonne parole" comme un crétin. Mais le temps passe et visiblement on ne peut attendre que du mal et du malheur de ces "communautés" car voilà bien la plaie de notre pays : le communautarisme.

 

On pouvait encore admettre ou comprendre ou tolérer que les anciens bougnats ne cèdent leurs cafés et tabacs qu'à des bougnats. C'est pourtant une forme de communautarisme qui favorisent les gens d'une même région. Mais, cette région fait partie de la France.

De même nous avions dans les mines des communautés de Polonais d'origine qui se sont parfaitement intégrés et qui durant les années d'émigration vers la France s'arrangeaient pour s'accueillir, se renseigner. C'était un communautarisme compréhensible. Alors parlant des Polonais on pourrait parler des Italiens, si mal vus dans les années vingt, ou des Espagnols fuyant le Franquisme ou encore des Portugais. Tous ceux là, qu'ils aient eu une attitude communautariste ou non se sont intégrés parfaitement et ne font pas parler d'eux en mal. Sans doute les parents préfèrent que leurs enfants épousent quelqu'un qui comme eux à la même origine nationale, mais ils sont Français et respectent les lois françaises. Ce qu'ils font en se mariant souvent entre eux n'est guère différent de ce que fait la communauté juive pour des raisons religieuses. Or la communauté juive est parfaitement intégrée et depuis des siècles, même si certains de ses membres se sont fait remarquer en venant malgré eux en métropole après le renoncement de la France à ses colonies.

 

Ce n'est donc pas à ces communautarismes là que je m'en prends, mais à ceux qui n'ont d'autre but que de spolier la France et les Français au profit d'intérêts partisans et d'individus qui ont confondu leurs fantasmes, leurs rêves, avec la réalité.

La corne d'abondance ne déverse par sur notre pays les richesses et les plaisirs. Il faut encore travailler, il faut encore avoir appris, il faut encore obéir à des lois, mais aussi à des chefs ; et ça, tous ces ratés, ces bons à rien, ne l'acceptent pas. Ils ne connaissent que la loi du plus fort et pour être les plus forts n'hésitent pas à imposer à leurs parents, amis, voisins de devenir complices de leurs exactions. Pourquoi travailler quand il suffit de voler ? de dealer ! Pourquoi apprendre s'il suffit de profiter du savoir et de l'intelligence des autres, pourquoi respecter les lois du pays où on vit quand il suffit de se réfugier derrière les textes d'une loi étrangère, imbécile, enfantine et machiste pour justifier son refus de se soumettre. Pourquoi d'ailleurs même en discuter quand on se sent soutenu au nom de principes idiots par des abrutis connus, ou quand une balle peut faire taire celui qui ose questionner ?

 

Non seulement on doit à ces communautés là la circulation de la drogue plus ou moins dure, le pourrissement d'une jeunesse qui ne sait plus très bien qui a raison et suit le plus fort en apparence, parce qu'elle se sent plus à l'abri de ses agressions, mais aussi les vols, et la casse "pour le plaisir" d'équipement collectifs onéreux.

 

Ce n'est pas une liste exhaustive des reproches qu'on peut faire à ces barbares, dont le moins qu'on puisse souhaiter est qu'ils s'entre-tuent, mais une approche. Il faudrait entrer dans le détail pour y ajouter les insupportables habitudes communautaristes qui les éloignent de la loi, même quand ils ne sont pas en train de la violer, à commencer par leur façon de traiter les femmes dans un pays où la femme est pourtant reconnue dans ses droits d'égale à l'homme. Une chose qu'ils ne peuvent accepter et n'acceptent pas.

 

Alors je sais bien qu'en écrivant ces notes je choque tous les bénis oui oui qui se sont laissés emporter le cerveau par de braves crétins ou d'horribles machiavel. J'en suis désolé et je les comprends j'ai longtemps été avec eux dans ce que je croyais être le camp des gens biens, et qui s'avère n'être que celui des manipulés.

 

Certes, l'existence de chemises brunes aux cranes rasés ne fait rien pour amener les gens à réfléchir mieux.

 

La peur de ce que l'histoire proche ne cesse de répéter empêche d'accepter un raisonnement sain face à la peur de la bête hideuse, du monstre nazi. Mais il ne s'agit pas de ça,, il ne s'agit que de cesser d'avoir pour les criminels de tous poils la même sur-tolérance qu'on a manifestée trop longtemps avec les délinquants sexuels qui à chaque sortie répétaient leurs crimes passés. Les psychologues et autres avocaillons merdiques jouant sur le passé triste et même calamiteux de leurs clients font pleurer dans les chaumières pour des gens dont la mentalité est telle qu'ils n'auraient ou n'ont pas le moindre chagrin en perdant un des leurs, mais qui le vengeront cent fois si cette mort met en péril leur domination sur la loi, un quartier, un pays.

 

Qui nous donnera enfin le joueur de flûte qui saura conduire tous les rats dans le ruisseau de leur perdition.

 

Pour information à l'adresse des hispanisants le mot d'un ami maçon :

 

MRH.´.
He leido tus comentarios sobre la situación mundial de la Orden.
Te consta que vengo pidiendo hace años un nuevo Convento
de Lausanne. Hay muchos oídos sordos.
El mundo de 1875 ya es obsoleto. No tenemos misiones
actualizadas.  Hay nuevos problemas no previstos.
¿seguiremos asi? 
  
El peligro de los fundamentalistas es muy serio. Seremos las
primeras victimas.-
Las explosión demográfica en plena ejecución, es imparable.
Y será inevitable su consecuencia.
La "guerra santa" sigue en pleno desarrollo. No lo creemos.
  
Le he escrito a ____________pero parece que no me oye.
Siguen en el limbo.
Ya lo dije: "mañana puede ser tarde".
¿No ven lo que pasa diariamente en el mundo musulmán?
se matan como si fueran conejos.
 
No hay juicio previo. Atentados, kamikases y decapitaciones.
En Occidente utilizan la libertad para atentar contra ella.
Francia y Australia son los únicos que toman en serio el problema.
EE.UU. debe hacer lo mismo con urgencia.
Esperemos que otros países hagan lo mismo.
 
Las leyes de libertades son antiguas ya, Las circunstancias han variado.
Hay que modificar hasta las constituciones. NO HAY OTRA SALIDA.
y ESTO ES URGENTE.
 
Pienso que hay que hacer un llamado urgente a las autoridades máximas.
Lamentable no existe una "Confederacion Masónica Internacional".
¿qué podríamos hacer?. Repito: "Mañana puede ser tarde".
Te pido me sugieras algo.

 

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0