Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je m'amuse régulièrement quand l'un ou l'autre parle des valeurs de la... gauche, droite...

 

Moi qui suis au départ un homme de gauche, puis-je me reconnaître dans tout ce que des jeunes cons prétendent être, selon eux, les valeurs de gauche ?

 

Certainement pas !

 

 

Le socialisme (le communisme se référant à l'union des républiques socialistes soviétiques on ne va pas ergoter) est avant tout un contrat entre les membres d'un peuple pour se protéger les uns les autres. C'est d'ailleurs le moins qu'on puisse demander à une même nation pour qu'elle ait une cohérence.

 

Bien entendu on peut aussi prendre des assurances privées pour se substituer dans certains cas. Ça reviendrait au même s'il ne fallait pas - en plus des employés qui font marcher le bastringue - donner des dividendes aux actionnaires gourmands.

 

Voilà ce qu'est, résumé succintement, le socialisme. Après tout même dans une même nation on voit bien qu'il y a déjà des différences avec des préférences locales. Pour être dans la limonade, comme on dit, il valait mieux être originaire d'auvergne. Les bougnats cédaient leurs affaires de préférence à des bougnats et fournissaient aussi le crédit nécessaire. N'empêche que pour le chômage et la retraite de la grande majorité des employés et ouvriers il fallait une solidarité, de même que pour les soins évidemment, et ça se voit plus particulièrement en amérique du nord (US et Canada) où on a affaire à des pays en tête question civilisation technologique, mais en queue de peloton question protection sociale et ce malgré les efforts de Barak Obama !

 

On ne peut baser le socialisme sur davantage que ce lien social à travers ses diverses manifestations et, sous prétexte que c'est finalement très "chrétien" de partager ainsi les risques de la vie, imposer aux "socialistes et assimilés" de se conduire chrétiennement vis à vis de tous les autres peuples. Accueillir les feignants de toutes origines, les payer, les loger, les inciter à faire des gosses par des allocations et primes... Mais nous ne sommes plus concernés du tout là ! C'est n'importe quoi de prétendre que les valeurs socialistes interdisent d'avoir un oeil objectif sur ces "miséreux" qui se ruent chez nous pour débiner notre mode de vie et tout foutre en l'air par leur nombre et leur comportement.

 

Il faut arrêter de prendre les enfants du canard pour des bons dieux sauvages. Je ne peux pas croire que nos prétendues élites (faut faire avec) pensent réellement ça ! Il y a en arrière plan des visées économiques ou électoralistes dont on ne nous dit rien.

 

Des visées électoralistes avec la rebeu d'adoption du nord, épouse d'un musulman discret et défenseur des charognes extrémistes de l'islam, des visées commerciales avec les grandes industries qui ont des avions et des trains à vendre à des prix qui ne concernent que les très grandes sociétés et les gouvernements. Autrement dit ils prétendent qu'il faut accueillir la misère du monde par intérêt personnel, sachant bien que c'est en prenant sur la maigre part de la populace que seront prélevés les fonds nécessaires à ces oeuvres caritatives.

 

Je cherche désespérément là dedans la moindre idée qui nous rattache à la pensée de gauche, aux valeurs de la gauche ! Il faut être con comme un baudet pour imaginer que, parce que les députés siègent d'un côté ou de l'autre, ils sont divisés entre bons et méchants.

 

Il y a d'un côté comme de l'autre des boeufs qui suceraient n'importe qui pour être élus, et des saloperies qui sont prêts à distribuer vos biens à des étrangers pour garder de bons contacts commerciaux avec les pays qui ne veulent surtout pas récupérer cette engeance !

 

Alors les "valeurs de gauche" c'est quoi ? Des valeurs humanistes ? Très bien, je signe des deux mains, mais comme disait le sage repris par Mao : "ne leur donne pas de poisson apprends leur à pécher !" On pourrait étendre cette affirmation, ou ce conseil, en disant "n'attire pas la misère chez toi, apprend lui à s'enrichir chez elle !" (Ce qui se passe en Chine et Inde d'ailleurs, mais au profit d'une minorité)

 

Ce que nous faisons en appliquant connement les prétendues valeurs de gauche (de quelle gauche,  depuis quand ?) c'est maintenir des peuples et des générations dans l'ignorance et la fainéantise. Autrement dit, plus de cent ans après avoir séparé l'église de l'état, condamner une seconde fois l'église - avec la complcité des curés - en faisant percer l'islam en France au nom de valeurs chrétiennes. Un comble !

 

Mais comme disait de Gaulle, il n'est pas possible d'intégrer des musulmans car comme l'huile et le vinaigre, dès que vous laissez reposer un peu ça se sépare de nouveau !"

 

Il y a une différence culturelle et temporelle bien trop importante entre l'islam et l'occident. Et cependant pas assez pour que l'une aspire à imiter l'autre.

 

On va retrouver bien entendu les habitués des sectes qui vont tenter l'islam après avoir renoncé aux témoins de machin ou aux moines jaunes de truc, mais ceux là sont des malades mentaux qui ne trouveront jamais un équilibre nulle part.

 

En sens inverse, nul doute qu'un nombre important de musulmans qui n'ont pas renoncé à leur foi et la pratiquent avec modération, essaient de s'intégrer sans faire étalage de leurs croyances à chaque occasion. Mais dans les deux cas il s'agit de minorités qui ne sont pas signifiantes, et dans le second ces personnes sont menacées si elles ne deviennent pas de "bons musulmans" en suivant les directives d'Imam intégristes qui comptent bien prendre le pouvoir chez nous et imposer cette connerie de charria !.

 

C'est comme pour tout : même les racistes ont tous un ami juif et un très bon copain arabe. Ce qui ne les empêche pas de souhaiter le départ de ces communautés, et je mesure ce que je dis car pour beaucoup ils voudraient des solutions plus radicales.

 

J'ignorais que dans les valeurs de gauche figuraient l'incitation et l'aide au communautarisme, c'est à dire à la ségrégation. Car ce n'est que ça le communautarisme : chaque communauté travaille pour ses seuls membres. Sauf celle qui accueille et doit se sacrifier pour les autres, car elle n'a pas ce statut communautariste, elle est une nation, relativement indifférente en métropole à ce sentiment communautariste, qui peut exister chez les résidents français à l'étranger, mais pas plus.

 

Et voilà le comble : Au prétexte de nous interdire (au nom de quoi ? je l'ignore !) de rejeter les envahisseurs chez eux, en nous accusant de faire de la ségrégation (voire du racisme, mais ça ce sont les crétins qui ignorent le sens des mots) on incite ces envahisseurs à se rassembler en communautés distinctes de la société française, profitant de tous ses acquis mais sans participer à rien d'utile et on va jusqu'à souhaiter modifier la vie des Français pour rendre la leur plus agréable : repas hallals dans les cantines et même dans les restaurants, piscines réservées aux femmes certains jour comme avec cette crétine d'Aubry, ou aux musulmans en permanence comme ça se constate dans une piscine publique de Londres, examen médicaux des femmes musulmanes seulement par des femmes, et la liste serait longue, mais comme je l'ai déjà publiée dans le passé je ne vais pas la refaire.

 

En supposant que ce soit possible, c'est à eux de se conformer à nos règles et non à nous de nous conformer aux leurs. La langue arabe ne présente aucun intérêt mais est en passe de s'imposer dans les écoles et auprès des enseignants en particulier : pour qu'ils puissent aider des mômes en difficulté. Mômes qui d'ailleurs ne parlent même pas arabe pour de vrai en dehors des injures et insultes, car nés en France pour beaucoup, scolarisés en France, et n'ayant quasiment pas de contact avec le pays d'origine des parents. Ce n'est pas parler arabe que réciter quelques sourates par coeur les jours de fête. De plus la langue arabe perdra le peu d'intérêt qu'elle peut présenter en affaires, le jour où le pétrole sera définitivement épuisé dans le monde arabe.

 

Nous avons en France des communautés discrètes et parfaitement intégrées malgré ce communautarisme; tels les portugais, italiens, espagnols et autres européens partageant avec nous une même culture. Je ne parle même pas des juifs car les juifs sont implantés en France depuis plus longtemps que les plus anciennes familles, connues pour avoir un arbre généalogique long comme l'A 7.

 

Il y a eu évidemment, avec les autres pieds noirs, des juifs d'Afrique du nord qui se sont fait remarquer pour leur incompatibilité avec la métropole. Habitués à régner sur des misérables cette frange là aurait voulu en faire autant avec les Français de France et sont tombés sur un bec. Mais ça reste marginal et heureusement la plupart de ces malvenus sont partis tenter leur chance en Israël en faisant leur "retour" !

 

Il est certain que la France a été et peut encore être un pays d'accueil pour des gens qui partagent ses valeurs et veulent s'intégrer et participer pleinement. Plutôt que d'appliquer un droit du sol imbécile et de refuser de revenir sur les histoires de double nationalité, nous ferions bien de nous inspirer de la forme américaine des États unis qui impose aux demandeurs de nationalité un certain nombre d'engagements : à commencer par parler la langue et payer ses impôts, mais aussi jurer sur le drapeau de ne rien faire contre ce pays d'adoption devenu "son" pays !

 

Le contraire exact de ce que font les immigrés musulmans chez nous, qui ne veulent en aucun cas devenir Français, mais seulement avoir des papiers qui leur donnent des droits.

 

Or, faut-il le répéter, pour avoir des droits il faut commencer par avoir rempli ses devoirs. On mange ce qu'on a chassé, pêché, élevé ou acquis en échange d'un autre service, même si une monnaie sert d'intermédiaire.

On ne commence pas par réclamer à manger en promettant de peut-être chasser, élever ou pêcher à condition qu'on vous donne la formation, le matériel et le salaire ! Ça ne marche pas comme ça et ça ne doit surtout pas marcher comme ça.

 

Alors si "les valeurs de la gauche" ça consiste à encourager la ségrégation dans un pays qui ne la connaissait pas, à engraisser des fainéants incultes et refusant de se cultiver, parce que pour eux les seuls savants qui vaillent sont les comiques troupiers prétendument savants dans le Coran, je les renie définitivement, ce ne sont plus les miennes !.

 

Ce qui nous fait une belle jambe à nous, athées ou chrétiens, indifférents aux problèmes existentiels de ces attardés, lecteurs impénitents d'un livre écrit par un "illuminé" au sens de "malade mental" mais pas si bête, adaptant les sourates à ses besoins personnels et les modifiant au besoin, une nouvelle annulant une ancienne quand ça l'arrangeait comme si son dieu avait changé d'avis ! Pas très sérieux pour un dieu, si ?

 

Un dieu qui voit tout sait tout peut tout mais à besoin d'un ange par humain pour noter ses faits et gestes ! Un dieu qui s'amuse de ce qu'à peine né, le destin d'un homme soit déjà décidé, et qu'il ne peut rien faire pour en avoir un meilleur en attendant de brûler dans les flammes de l'enfer. Un dieu qui promet un paradis aussi simpliste qu'un jardin au dessus d'un ruisseau avec des arbres fruitiers qui vous déposent leurs fruits quasiment dans la main, en se penchant au dessus des tables. Manque d'envergure ce dieu là ! Ah oui, il y a les vierges aussi. C'est que le paradis de leur dieu vous accueille avec votre corps, enfin il faut croire.

 

Dommage que celui ci pourrisse en terre quand même.

 

 Quant aux femmes elles semblent oubliées concernant l'après vie. Mais il est vrai que pour l'islam une femme ou une chèvre c'est du pareil au même : quand elle ne peut plus servir on la jette.

Il n'est que de demander à toutes les gamines, épousées et déchirées par des vieillards, qui une fois qu'elles ont une communication entre anus et vagin trouvent qu'elles puent, les répudient, et qu'elles sont rejetées par tous,  à commencer par leurs familles qui les ont vendues.

 

 Je sais que ces détails ne sont pas vraiment liés à ma conception de l'idéal de la gauche, mais ils montrent à quel point il est impossible de faire bouger ce peuple et d'espérer l'intégrer. Ni non plus et quelle que soit leur religion, les jeunes indiens ou Pakistanais qui ne supportent pas d'être refusés par une jeune fille et qui la vitriolent par vengeance ! On en a eu un cas jusqu'en France déjà, et donner à chaque peuple originaire de "sauvagerie" le droit de conserver ses traditions correspond à abdiquer toutes les nôtes. Et avec la charria ou assimilé, pas de pensée de gauche ou de droite : une "voie," malsaine, machiste, imbécile et complètement vieillie qu'imposent des "savants" qui protègent les privilèges des mâles musulmans.

 

Il ne faut pas perdre de vue quand même que selon la charria un "bon musulman" doit tuer les infidèles qu'il rencontre. Nous tous majoritairement.

Ils sont trop lâches pour le faire chez nous de façon habituelle tant qu'ils sont minoritaires, mais l'embrayage parisien et toutes les commères rebondies de la politique devraient bien réfléchir avant de céder la place à ces arriérés : on peut voir ce que la charria vaut à ce qui s'est passé en Iran, exemple parfait du serpent réchauffé en notre sein, puisque le monstre à l'origine de cette république fantoche a passé l'essentiel de sa vie en France.

 

Pendaison indifféremment des homosexuels,(elles) francs-maçons,(onnes) anciens membres du gouvernement ou proches de la famille du Shah, mauvais croyants connus pour leurs positions proches de l'occident etc. etc. sans parler de l'exécution ou du renvoi de tous les non-musulmans.

 

Comme chez nous ils continuent à pondre des gosses sans souci, puisqu'ils en profiteront le temps des allocs avant de les mettre dans nos prisons, à notre charge, ils deviendront tôt ou tard majoritaires partout.

C'est d'ailleurs une des bonnes raisons d'appliquer systématiquement la déchéance des droits civiques pour tous les condamnés de droit commun, terroristes ou dealers (dans le désordre)

 

Mais aussi de changer la loi, et de pénaliser les gens ayant plus d'un enfant, comme ça se fait en Chine.

Intégration parfaite ou rejet complet, il n'y a pas d'autre alternative si nous voulons que notre partrie et nos familles aient leurs chances dans le futur.

 

Alors les valeurs de la gauche, si elles ne s'adaptent pas et s'obstinent à jouer connement les bons apôtres, eh bien alors on peut d'ores et déjà dire "vive Marine," qui ne fera sans doute que des conneries, mais au moins fera des conneries "françaises" !

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0