Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ceux qui pensent que la présence des usines ne justifie au fond que la présence de main d'oeuvre plus ou moins spécialisée se trompent gravement. Depuis que nos usines disparaissent, les gens intelligents fichent le camp de ce pays de merde pour essayer de trouver ailleurs des structures appropriées à l'expression de leurs compétences.

 

Je vais vous donner les trois derniers exemples que je vis, puisqu'au moment où j'écris aucun n'a trouvé de solution.

 

Dans l'ordre d'ancienneté, la palme revient à MMA chez qui il me restait quelques sous que j'ai voulu rapatrier en février. Fin mars, comme je rappelais assez mécontent de n'avoir eu aucune nouvelle on me répond que le siège vient juste de leur retourner les papiers parce qu'il est nécessaire pour ce genre d'opération de "rachat" de leur envoyer copie de nos cartes d'identité recto verso. Hier matin, donc le 20 avril, n'ayant toujours pas trace de virement sur mon compte, je rappelle, mais ma "conseillère" est absente, elle me rappellera dans l'après midi. Ce matin je m'informe, puisqu'elle ne m'a pas rappelé, et joie extrême, justement ce matin le siège (toujours) leur réclame ma signature au bas des documents que malheureusement j'ai expédié par mail et donc que j'aurais dû scanner signés après les avoir imprimés. La suite est à venir mais visiblement la compétence et cette boîte font deux !

 

Deuxième exemple : SFR ! Bande de bons à rien mais comme je l'explique dans un article précédent on s'attache à défendre ceux qu'on a choisis. C'est pourquoi je me suis obstiné persuadé que le malentendu allait être vite réparé, surtout après que je leur aie adressé une lettre par courrier en relevant que leur FAI était trop mauvais pour les joindre par mail.
Au lieu de quoi je reçois dix jours après cette lettre de réclamation un courrier se félicitant que les techniciens de sfr m'aient dépanné si efficacement. J'ai donc écrit une nouvelle lettre pour leur réclamer de trouver "le" cadre qui, chez eux, comprendrait le français et saurait le lire. Plus quelques autres considérations sur leurs compétences que je vous laisse imaginer.


(voir article précédent et les documents ci-dessous)


Dernier exemple: Toner services.

Quand mon imprimante laser m'a informé que la cartouche cyan allait bientôt être vide, je me suis dépêché d'en commander une chez ces gens là qui ont le mérite d'exister, parce que mon détaillant lui a disparu. Sans compter qu'ils vendent quarante euros ce que je payais cent trente. Mais, c'est encore trop payé puisque la cartouche n'est pas reconnue par l'imprimante. Quand je remets la vieille, elle me dit qu'elle est vide, mais quand je mets la nouvelle, elle me dit que je dois introduire la nouvelle cartouche. Or hier la cartouche cyan étant vide je ne pouvais plus me servir de la laser, c'est la raison pour laquelle j'avais commandé un moment à l'avance : ne pas tomber en panne !

Bref, tout ça ne paraît pas dramatique et je téléphone (depuis mon portable puisque mon téléphone IP est toujours en panne depuis que je n'ai plus de box, c'est à dire depuis le 16 mars. Je le souligne parce que ça coûte évidemment. Au numéro indiqué une voix enregistrée m'oriente sur un autre numéro en 03 donc  situé dans l'est de la France. Là, un enregistrement m'indique les jours et heures d'ouverture du sav, je suis en plein dedans, puis ajoute que si malgré tout je n'obtiens pas de réponse je rappelle plus tard. Je rappelle donc le premier numéro et en cinquième choix on me propose "divers" et là une brave dame me donne un autre numéro pour le sav. J'appelle, je tombe sur une femme qui m'explique que le sav est en ligne (tiens, curieux) mais on va me rappeler. Comme c'était hier matin juste après MMA je m'inquiète ce matin de n'avoir aucune nouvelle non plus de ceux là. J'appelle le numéro en 03 et donc j'ai la même dame qui me tient le même discours le sav est en ligne (le mec doit discuter avec Bamako à longueur de journée, je sais pas)

 

Voilà les entreprises françaises qu'il nous reste : des bandes d'incapables et de bons à rien, de feignants qui n'en foutent pas une et surtout, au dessus de tout, des gens qui n'ont aucun souci des clients sur lesquels le bénéfice est déjà réalisé car majoritairement ils ne "touchent" que sur les nouveaux clients et donc tout ce qui est postérieur n'a aucun intérêt, et surtout pas les clients mécontents qui ne sont certes pas des prospects en puissance.

 

Comme cette boîte là, "toner services", ma été imposée par Amazon.com qui me vendait cette cartouche, je vais évidemment signaler mon mécontentement à Amazon.com, mais si ce sont les mêmes péteux que dans les autres boîtes, et c'est le plus probable, je ferais aussi bien, comme je l'ai déjà fait, d'acheter à hong kong en passant par e-bay. Certes une fois sur trois le produit n'arrive jamais et on se fait rembourser ce que la douane a saisi, mais les prix sont aussi bas que la compétence de nos entreprises et ceci compense cela.

 

 

Voici la lettre en réponse de sfr datée du 10 avril, mais reçue le 16 où :

1 : il paraît que je leur demande des informations sur le fonctionnement de "mes" services (?)

2 : On s'y félicite que tout soit rentré dans l'ordre (je suis en panne depuis plus d'un mois et si je n'avais pas une vieille Sagem F@ast quelque chose, je n'aurais pas d'Internet du tout) et je n'ai évidemment pas de téléphone avec cette boîte là.

3 : On m'indemnise en m'offrant 15 jours de gratuité  (sympa pour un service absolument non rendu)

4 : On m'offre l'équivalent de 90 minutes de téléphone (sous quelle forme ? Des minutes de quel genre ? Vers quelle destination ? sur quel téléphone ?   Parce que quand même je suis depuis plus d'un mois contraint de ne téléphoner qu'avec des portables)

Et quand je vais sur SFR rubrique "mon compte" puis "suivre votre commande" je trouve une indication qui dit que le 23 mars on s'est occupé de faire le paquet qui m'est destiné, mais qui n'est toujours pas parti, et que donc je ne peux pas "suivre" comme kiala (leur sous traitant) le propose puisqu'il n'est pas encore sorti de chez eux. Le terme de "branleurs" est encore largement trop sympathique pour ces suceurs de politiques.

 

Dessous, ma réponse, du moins les  premières lignes, juste pour dire que je ne ménage pas ces crétins, mais ça ne les vexe même pas, soit ils ne lisent pas (faut encore savoir) soit ils n'ont aucun honneur !

 

img598

 

 

10-04-21-13-11-31-copie-1.jpg

Tag(s) : #Société et écologie

Partager cet article

Repost 0