Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout d'abord je dois dire que pour entrer dans l'administration de mon propre blog je dois me faire reconnaître par mon adresse e-mail et un mot de passe. Ce qui veut dire que cet article est peut-être le dernier si je dois choisir de changer de F.A.I. vu que je n'aurais plus le pseudo qui me sert depuis une quinzaine d'années.

 

Pourquoi changer de F.A.I. ? Parce que si je peux écrire aujourd'hui ce n'est pas grâce à la célérité du fournisseur ou de ses sous-traitants mais à mon don de conservateur de vétusté. En effet, quand on m'a fourni la Neufbox au moment de la transformation de mon abonnement AOL en abonnement Neuf aussitôt bouffé par Cegetel appartenant à SFR (vous suivez ?) j'ai conservé mon routeur Sagem qui, hélas, n'est pas équipé pour la téléphonie IP mais qui au moins me permet d'avoir un ordi branché sur Internet depuis le 16 mars.

 

Et d'abord : des différences entre interlocuteurs

 

Ma ligne IP ne fonctionnant plus le 16 mars, j'appelle avec mon portable le numéro du service SFR. Une charmante technicienne me répond qui, aussitôt compris les raisons de mon appel, me demande mon numéro de portable pour me rappeler. Plutôt sympa et augurant bien de la suite. Elle enregistre ma réclamation, me confie qu'il s'agit de la carte téléphone de la box et que certainement cette panne va mettre en panne le reste de la box sous peu. Elle a raison : le lendemain je branchais ma vieille Sagem pour laquelle un de mes ordinateurs contient encore la configuration car la neufbox clignotait comme une malade et ne fonctionnait plus du tout.

Le mardi 23 je reçois un sms m'informant qu'une box m'attend au magasin de dépôt convenu et je vais faire l'échange.

 

Hélas, quand je branche la nouvelle box tous les voyants s'allument y compris l'alarme, rien ne fonctionne, il est évident qu'elle est en panne (je ne donne pas de détail, faites moi confiance, j'ai un peu l'expérience.)  Je rappelle aussitôt, et on me promet de m'en mettre une nouvelle en route. Cette fois hélas, mon interlocuteur, sans accent, ne me rappelle pas. Nouvelle semaine d'attente car il vous parlent de 48 heures à cinq jours "ouvrables" et naturellement les boutiques dépôt sont fermées elles aussi deux jours par semaine. donc le mardi 30 ne voyant rien arriver je rappelle, on me demande de patienter 24 heures de plus, le 31 je rappelle, on me dit que c'est parti et que ça va arriver et hier, donc le 6 toujours rien et quand j'appelle on me dit que je n'ai qu'à patienter.

Sympa le trou du cul. Pas d'accent, sûrement propre sur lui, mais aussi intelligent et utile qu'un braséro au soleil de la côte d'azur un quinze août. Il ignore que je suis connecté malgré tout et me conseille d'aller voir sur "mon compte" !

 

Je m'esclaffe  : "Mais vous êtes aussi malin que l'aide de microsoft, qui vous conseille d'aller sur un site du concepteur de logiciel pour qu'on vous y explique comment vous connecter sur Internet."

 

Il le prend plutôt mal : "Mais vous avez des voisins, des cybercafés...." Je l'arrête, je vis en banlieue, je ne connais aucun cybercafé ici et je n'ai pas le sentiment que mes voisins, qui d'ailleurs travaillent, ont très envie de me voir me raccorder à leur réseau ou utiliser leur ordinateur. D'ailleurs, je n'ai pas moi-même envie de laisser des traces de mes mots de passe sur l'ordinateur d'un voisin, il faut quand même être sérieux.

 

Quoi qu'il en soit et puisque en réalité je suis connecté, je vais vérifier et je trouve sur "mon compte" un lien de suivi de commande. Je le suis donc car je suis très obéïssant et j'arrive à ceci :

 

10-04-06 15 24 33

On m'accordera sans doute  que ma demande du 16 mars a été préparée le 18 et que, semble-t-il malgré que je l'ai reçue, elle ne soit jamais arrivée ! Ce qui semble paradoxal sauf si on sait que la boutique relais est tenue par des Turcs utilisant du matériel très sophistiqué fourni par le sous traitant (signature électronique) et que ce sont les enfants de dix - douze ans qui s'occupent de cette activité, plus que les parents, qui sont retoucheurs en fringues.

 

Ma seconde commande, celle du 23, est aussi prise en considération, mais si la symbolique est bien telle que je la comprends, elle n'est même pas encore préparée. Et ça fait quinze jours que des pauvres hères me baladent stupidement en me conseillant la patience et en insistant sur le fait que "oui, mais il s'agit de cinq jours "ouvrables" "

 

OK les mecs, je suis con et j'avais pas compris que cinq jours ouvrables ça veut dire un mois complet.

Excusez moi ! Je ferais bien un procès à mes parents s'ils n'étaient morts tous les deux.

 

Alors puisque j'ai dû renoncer à leur adresser un mail vu que leur "formulaire" ne s'ouvre pas, je leur ai adressé un vulgaire courrier par la poste pour leur dire ce que je pense d'eux, de leurs sous-traitants et de leurs techni-chiens pas savants du tout et puisque ça fait plus de trois semaines que ça dure, je vais encore patienter quelques jours avant de changer d'opérateur s'il le faut.

 

Tout ça pour vous expliquer que, comme je ne connais aucun moyen de revenir sur mon propre blog si je dois changer d'adresse mail, le lieu risque de devenir assez désert.

 

Je sais que ça ne manquera à personne; et que si je veux des tonnes de lecteurs, je n'aurais qu'à créer un blog pornographique pour ma prochaine expérience, car ceux là au moins font de l'audience. Peut-être un moyen d'arrondir ma retraite, pourquoi pas ? Tant que c'est le cul des autres n'est-ce pas...

Tag(s) : #Nouveaux articles

Partager cet article

Repost 0