Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Il devient de plus en plus clair que toute la population prend peu à peu conscience de la malhonnêteté des politiques et des hommes d'affaires (aux deux sens courants du mot), mais toute la population se sent isolée et impuissante. Elle attend comme toujours dans les affaires humaines le héros sorti de nulle part, le sauveur, en un mot le christ qui va lui dire ce qu'elle doit faire.

 

Comme je suis athée et de plus en plus hostile aux religions à mesure qu'elles prouvent leur dangerosité, je crois qu'il faut renoncer au "sauveur" ! Alors faut il utiliser les forces existantes qui permettraient peut-être d'accéder au pouvoir, quitte à les exterminer ensuite comme le fit jadis le moustachu lors de la nuit des longs couteaux ?

C'est pas très sympa, et dans l'histoire de l' Europe ça finit mal quand même. Car nous avons au moins ça en Europe : une histoire ! Quoi qu'il en soit la bande de Le Pen devrait se le tenir pour dit.

 

Nous avons si souvent été en guerre avec les Anglois et les Teutons que les Espagnols et les Italiens ont presque honte de n'avoir été que des alliés de l'un ou de l'autre à l'époque. Il est vrai que l'Espagne à dominé les pays bas et que, sauf par mer, il fallait bien traverser la France ou et quelques autres pays de l'Europe. D'ailleurs le château de Pierrefonds, reconstruit plus récemment par Violet le duc pour Napoléon III, avait été originellement construit pour surveiller cette route marchande.

 

 

Mais si nous n'avons pas eu, avec certains pays (ou quasi principautés) dont les ethnies se haïssent et s'entre-tuent, de véritable guerre, au moins leur devons nous celle de 14/18 par archiduc interposé. Qu'est-ce qu'on en a à fiche de ces pays merdiques qui ont rejoint l'union uniquement pour la couler à ce qu'il semble ? Du moins après en avoir épongé toutes les subventions possibles. Il y a des peuples et des civilisations qui ont déjà plongés dans le néant une fois, et qu'on a tort de vouloir ressusciter car elles n'ont pas changé en profondeur depuis qu'elles se sont suicidées.

Fainéants, tricheurs, affairistes à la petite semaine, armateurs bidons surtout occupés à donner une légitimité à des cargaisons illégitimes et des bateaux de voyous, on ne changera pas la mentalité de pirates et d'escrocs inscrite dans leurs gènes depuis des milliers de générations.

Et ça vaut aussi pour ces peuples de l'intérieur qui, incapables de s'occuper d'autres choses que d'armes et de guerre, se sont longtemps contentés de dépouiller les peuples envahis. Qu'il s'agisse des Huns des Goths ou des Wisigoths, tous ces braves gens méritent à peine qu'on s'intéresse au sort qu'ont fait à leurs descendants les soviétiques ou les Chinois jadis ou actuellement.

C'est là aussi inscrit dans leur gènes que la nature veut qu'il y ait des gagnants et des perdants, et après avoir vécus en vainqueurs de rapines et de vols, ils ont accepté leur sort,  vaincus, parce que pour eux c'était dans la nature des choses.

 

Or nous, occidentaux, n'avons pas pour principe de croire comme les musulmans que le sort de chaque homme est inscrit dès sa naissance, et que ce fatum s'appliquera quoi qu'il fasse. Non plus que d'imaginer qu'entre vainqueurs et vaincus il n'y a pas de positions autres, comme de n'être ni maître ni esclave mais individu dans une société qui se veut égalitaire, (malgré l'innocence puérile de ce vouloir); Et à défaut de parvenir à cette égalité, au moins s'en approcher comme le faisaient déjà les citoyens libres sous l'ancien régime, tous ces corps et confréries qui unissaient des gens par leurs métiers.

 

Je ne suis pas chimiste, mais si je voulais faire une comparaison chimique de notre société européenne, je dirais qu'en souhaitant créer un composé homogène, une sorte de super molécule, nous avons réalisé un vulgaire béton avec trop peu de ciment et beaucoup de cailloux et de sable.

En chimie on ne peut réunir que des corps qui ont des électrons de valence disponibles pour des liaisons. En d'autres termes, ramenée aux sociétés humaines, des gens qui ont des intérêts communs et qui peuvent se compléter, comme le dihydrogène et l'oxygène forment l'eau qui est différente de l'un et de l'autre.

Les peuples pour se lier ont cette nécessité de se compléter et pour cela ils avaient de multiples raisons de savoir faire, de ressources naturelles et d'ambitions en direction de la paix. Je préfère ne pas souligner mais c'est un fait, que la grande majorité de ces peuples a des religions issues de la Bible, et donc cousines entre elles, ça aide aussi.

 

Mais créer cette communauté de nations quand on exige d'elles des tas de choses imbéciles, comme de limiter la productivité des pays agricoles pour ne pas concurrencer les pays aux terrains infertiles, est une stupidité, aussi bien que de la créer au moment où les entreprises désertent les pays structurés pour bénéficier de l'anarchie esclavagiste qui perdure à l'autre bout du monde. Et cerise sur le gâteau, on limite la productivité pour égaliser les chances dans un domaine, mais on ne crée aucune obligation sociale aux pays attardés, qui rendrait aussi aux entreprises l'égalité des chances dans la concurrence, ce qui au final crée du chômage et de plus en plus de dé localisations. Nous n'avons techniquement plus aucun intérêt à avoir des rapports privilégiés avec ces peuples qui n'ont plus rien à nous vendre et auxquels on ne vendra rien mais qui grâce à notre aide deviennent partout nos concurrents, privilégiés par la disparité des situations sociales auxquelles les crétins qui dirigent l' Europe n'ont pas l'intention de mettre fin.

 

Il n'y a pas si longtemps les politiques de droite, mais aussi de gauche avouons le, envisageaient comme seule issue au problème des retraites de pousser le quidam lambda dans les bras des banquiers en achetant des fonds de pension. Les américains, ruinés par trente six faillites d'entreprises comme Enron ou les grandes banques de voleurs, après avoir magouillé pour racheter et revendre dans les pires conditions pour les employés des entreprises à travers le monde, ont apporté la démonstration de l'inanité de cette solution. D'ailleurs toute solution qui a recours à des entreprises privées, (incluant les banques dont bon nombre ont déposé leur bilan quand les états ne les ont pas repêchées avec l'argent des contribuables) est vouée à la catastrophe. Les abrutis qui transforment notre capital national, les grandes entreprises comme la SNCF, EDF et la Poste après tant d'autres du service public, en entreprises privées au nom d'une obéissance aux crétins de Bruxelles (ce sont les mêmes qui changent de veste entre temps et ronchonnent contre eux mêmes) nous conduisent à la catastrophe. Rentabilité signifie moins d'investissements. Les réseaux vont être saturés, sauter, provoquer des accidents mortels ? Qu'importent à des dirigeants d'entreprises privées pour qui rendre de bons bilans - le temps de leurs mandats - suffit à ce qu'ils perçoivent les millions d'euros prévus au contrat, même si leur successeur immédiat doit  se voir tout péter dans la tronche.

 

Que vaudra l'argent quand il n'y aura plus rien à acheter ? Il restera pour certains la marque d'une vie d'efforts et de travail, d'intelligence et de dévouement, pour d'autres il sera le souvenir de bons coups de bourse, mais pour les deux catégories il ne sera plus que du papier même pas agréable pour se torcher (Non ! je n'ai pas essayé, quand même !) Mais aussi où sera l'argent quand les banques qui en ont la garde auront déposé le bilan ? Quelle garantie avons nous face à des entreprises privées qui, comme les maçons, ont coutume de disparaître quand le chantier devient merdique ?

 

N'empêche, ce jour là il vaudra nettement mieux faire partie de ceux qui - légalement ou pas -auront stockés des armes et des munitions pour leur défense, que des timides qui continueront à compter sur une armée qui aura déserté, ou des policiers qui feront des hold up grâce à leur armement, pour simplement survivre.

 

La complicité tacite entre les affairistes et les politiques nous conduit dans le mur. Ils ont longtemps cru que le monde resterait tel qu'il était, et que Chinois et Indiens seraient pour toujours des peuples sous développés et lointains. Les Africains aussi, mais pour eux ça reste vrai pour le moment ( Et pour longtemps avec les dirigeants pourris qu'ils se donnent) Maintenant ils ont pris conscience du problème, mais ne savent pas comment le régler sans changer toutes les règles qui leur sont favorables.

 

C'est tout l'occident qui plonge, et je vois déjà un futur où des petits jaunes ou demi noirs Indiens visiteront les ruines de l' Amérique en s'étonnant devant d'immenses structures et en cherchant à comprendre comment une telle civilisation a pu disparaître.

 

Que les Égyptologues ne cherchent plus les raisons de la disparition du véritable peuple Égyptien (qui n'a évidemment rien à voir avec les Arabes qui ont envahi la région) Ils ont dû vouloir aider un pauvre peuple sémitique merdique à sortir de sa précarité et de son absence de science, et ils se sont fait bouffer jusqu'à en disparaître. Et pourtant chez eux aussi je pense que, ce faisant, pharaon était persuadé d'avoir davantage le contrôle des siens (entretenir le chômage) et tirer les marrons du feu pour lui  et ses proches ( en sous-payant leur travail). Mais la Bible ne raconte-telle pas qu'au moins l'un d'eux a été assez stupide pour se fier aux songes d'un de leurs gosses, un demeuré que d'ailleurs ses frères avaient essayé de tuer ?

Et j'aimerais dire au passage tout le mépris que j'aie pour ces centaines d'ONG spécialisées dans la mendicité, qui veulent, au nom de principes quasiment religieux, que nous nous sacrifions pour les moins favorisés, imaginant puérilement que ces moins favorisés devenus plus forts auront les mêmes sentiments à notre égard. Dans dix mille ans peut-être ! En redécouvrant les ruines de nos civilisations et les derniers avatars de nos descendants, mais ce n'est même pas sûr.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0