Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'Internet, qui par la voix de ses fournisseurs d'accès passe une partie de sa vie à nous mettre en garde pour nous responsabiliser au sujet de nos enfants (petits enfants en ce qui me concerne,) nous propose de façon redondante, sur les pages d'accueil, les dernières frasques culières des sous vedettes de la sous culture de ce qui prétend encore être du cinéma ou de la chanson.

Il faut quand même admettre qu'une femme qui ne trouve rien d'autre que d'exhiber son cul, ses mamelles et sa vulve, derrière moins que rien de préférence, pour se distinguer du lot, n'a en réalité pas beaucoup d'arguments à avancer et que surtout, ils sont bien précaires.

Moi qui croyais que l'évolution des mentalités allait enfin donner aux femmes la place qui leur revient dans  la structure dirigeante de notre société, je suis déçu de constater qu'une majorité d'entre elles continue de considérer qu'il est plus rapide et commode de se prostituer, ou quasi, plutôt que d'étudier et de prendre les places que les hommes gèrent si mal depuis une centaine d'années qu'on a séparé l'état et l'église.

Mais aussi, comment peut on à la fois demander aux parents de veiller à la moralité de leurs enfants en surveillant les sites qui leurs sont accessibles sur le Net, aux jeunes filles de s'intéresser à leur carrière plutôt qu'à "Patriiiiiiick" et dans le même temps exhiber systématiquement sur les pages d'accueil des appels du cul, comme celui du jour, que je cite pour la clarté :
 

 

"La sulfureuse Gemma Atkinson prouve que la lingerie et les bas résille, c'est mieux... sans rien d'autre !"*

 

Si après ça les jeunes filles ont encore l'impression que leur avenir se fera à l'ENA ou à Polytechnique, c'est qu'elles sont vraiment très moches. Toutes celles qui se regardent dans la glace avec quelque fierté doivent évidemment se dire que leurs "talents naturels" n'exigent pas qu'elles y ajoutent un cerveau bien organisé et bien plein.

Comment se fait-il que les vraies femmes, celles qui ont vécu et qui voient comment fonctionne la société, ne se mettent pas en colère devant ça, n'aient pas envie de faire une véritable révolution contre ces moeurs qui consistent, ni plus ni moins, qu'à maintenir un cheptel de jeunes connasses à disposition des mâles en rut fortunés.

Bien sûr qu'il y aura toujours de la place pour cinq douzaines de vedettes excentriques et exhibitionnistes dans le monde du spectacle le plus vulgaire, mais dans un univers de sept milliard d'habitants ça représente quoi ?
Rien ! 
La grande, l'énorme majorité des jeunes putes n'aura d'avenir que sur le trottoir à servir de réceptacle à foutre pour les vicieux riches et pauvres, jeunes et vieux, sales et moins sales, beaux ou moches. Tu parles d'un avenir enthousiasmant !

Elles n'auront jamais leur nom sur Broadway ni à l'Olympia; il faut quand même que quelqu'un le leur dise : les quelques places disponibles à chaque génération sont réservées aux filles d'autres putes, plus anciennes, ayant les relations appropriées. Quant à  la téléréalité; tout est bidon ou presque.


Alors, oui, bien sûr, on nous présente ça dans des pages "people" et ça ressemble presque à une sorte de blog professionnel pour les nullités du show biz. L'ennui c'est que contrairement au porno franc et engagé, c'est ouvert à tous et tous les âges, on ne peut pas l'épargner aux enfants puisque ce n'est pas soumis à l'autocensure qui sévit dans la pornographie.

Une grosse blague d'ailleurs, comme si un ado qui veut voir du cul va hésiter à cliquer sur "oui j'ai dix huit ans ou plus". Néanmoins la présence de cette question est reconnaissable en principe par les navigateurs équipés d'une protection enfant. Les pages people ne sont pas considérées comme pornographiques. Pourtant, quand on y réfléchit, elles en suggèrent plus qu'on ne croit, et sont finalement plus érotiques que les images gynécologiques qui croient être de la pornographie.


* Vous pouvez remplacer ce nom par celui de Britney Spears, Madonna, Paris Hilton...

Ce n'est pas possible de trouver une journée sans ce même genre d'accroche pour le pire des "magazine" recopié sur les pages d'accueil.

 

 

Partager cette page

Repost 0