Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le choix de Victor

Chacun sait, sur cette planète, qu'une bonne partie des chats sont en fait des extras-terrestres.

 

Bon, d'accord, il est difficile de discerner le chat banal du chat extra terrestre. Dans les deux cas l'être présente un profil typique de Sagesse et d'observation silencieuse.

 

Dans ce roman, Guy Rechenmann va plus loin et nous démontre que le chat, si calme, si rêveur en apparence, a sans doute une vision au delà des apparences, au delà de notre univers parce que le chat est situé à l'intersection de tous les univers parallèles.

 

Comme vous l'apprendra la quatrième de couverture du livre représenté ci-dessous, celui-ci est sinon un premier livre du moins un premier roman. Mais je vous mets en garde, ce n'est pas un roman linéaire selon la tradition. Il y a des commencements, presque semblables, des milieux et des fins, mais plusieurs de chaque, et finalement c'est Victor qui choisit, mais lequel ?

 

Trois romans ont suivi celui-ci, plus traditionnellement policiers. Encore que, avec Guy Rechenmann, s'attendre à un roman policier avec le super flic et les supers méchants serait illusoire : rien n'est jamais tout à fait ce qu'il paraît et encore moins ce que l'habitude imposerait à quelqu'un de moins imaginatif !

Pour autant il serait dommage de louper son second roman, qui précède la série des "Anselme Viloc", et qui se nomme : "Des fourmis dans les doigts" ! J'ai écrit un compte rendu de lecture de ce dernier sur ce blog, et je suis toujours aussi béat devant le travail de recherche circonstanciée dont Guy est capable pour monter une intrigue historiquement crédible. A côté de quoi le poète subsiste et apporte sa touche spécifique.

 

J'ai rencontré Guy et Catherine dimanche dernier, le dimanche soir j'avais avalé cet unique bouquin qui m'était resté inconnu, et si je ne suis pas venu plus vite en parler ici, c'est que la tradition m'obligeait à aller à Samatan au marché au gras, acheter mes foies de canards pour les préparer et les conserver le lundi. C'est fait merci, il y en aura toujours pour les amis de passage, fussent-ils américains étasunisiens !

 

 

 

 

 

Le choix de Victor
Le choix de Victor
Le choix de Victor
Le choix de Victor
Le choix de Victor

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :