Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je ne sais pas vous, mais moi quand il fait beau je vis beaucoup dehors. Je me trouve des travaux d'extérieur quitte à ce qu'ils s'appliquent sur une machine. Mais évidemment, parcourir mon jardin en tondeuse est amusant aussi, où aider mon gendre à créer une avancée pour protéger sa terrasse des grosses chaleurs du jour quand il faut surveiller les enfants dans la piscine.

 Du coup je néglige ce lieu qui pour moi compte beaucoup, même s'il est souvent source de déception quand visiblement je ne trouve pas mes lecteurs. C'est que les moteurs de recherche et les "mots-clés" n'ont que l'embarras du choix, et sans doute que les blogs ne sont pas prioritaires quand ils ne parlent pas de cul, ou de quelques autres spécificités peu on non traitées ailleurs.

 

A l'heure où un gouvernement de dingues pas doux du tout, manipulateurs et manipulés par les gens de la presse ou les prétendus intellectuels, prennent les pires décisions qui soient pour le peuple français véritable, ne rien dire est une sorte de crime, en tout cas pourrait laisser penser qu'on est d'avis que "tout va très bien madame la Marquise" alors qu'il y a le feu au chateau.

 

Dans mon enfance on s'amusait beaucoup d'histoire de fous et parmi elles, des histoires de fous qui ont "renversé le pouvoir dans l'asile" et pris les commandes, enfermant médecins et infirmiers et faisant fonctionner la maison presque comme si de rien n'était; au point que des visiteurs s'y laissaient prendre. Je crois bien que le sujet avait été  celui de quelques films. 

 

Malheureusment nous vivons cela en France, non pas que tout le monde y soit fou ou considéré comme, mais il y a eu un renversement de pouvoir aussi fort : Désormais en France ce sont les anciens esclaves qui sont aux commandes avec l'appui de "médecins devenus fous" ou si vous préférez de "crétins devenus énarques" c'est pareil. 

 

La Taubira, vieille cinglée en jupon, vide les prisons, signe évident de folie furieuse, Valls francise les voleurs, violeurs et autres étrangers pour lesquels il n'y a aucun moyen autre que malhonnête de gagner sa vie, vu qu'il n'y a déjà pas de travail pour les français de souche et autres résidants plus anciens... on est loin du changement "droite contre gauche" que prônaient les socialistes pour nous débarrasser du nain. 

 

Non seulement c'est un autre nain, un peu plus moche et empâté, qu'ils ont hissé à l'Elysée, mais en plus il s'est fait élire par des étrangers naturalisés et leur donne toutes les marques de lèche-culite qu'il peut, d'abord parce que ce malade mental s'imagine qu'il fera peut-être un second mandat, ensuite parce que lui, ses copains et leurs amis des banques redoutent de ne plus avoir accès au pétrole.

 

J'en ai assez parlé ici, c'est facile à vérifier, et ces abrutis eux le savent si beaucoup de mes lecteurs n'y ont pas cru : nous avons tant consommé et gâché pour faire fonctionner un système de consumérisme basé sur l'usure et la destruction, que toutes les matières premières essentielles sont sur le point de manquer. Le pétrole en tout premier lieu et très vite, mais aussi le zinc, le tungstène, le cuivre ou encore la bauxite pour ne parler que des métaux, le gros du reste, médicaments compris, étant issus du pétrole.

C'est de leur faute, tous bords confondus, et hélas tous pays confondus aussi ils le savent parfaitement, et en donnant la priorité aux abrutis sortis de l'ENA ou de science-po plutôt qu'aux polytechniciens qui eux au moins sont sensés avoir un cerveau et dominer les technologies et techniques ce qui permet de ne pas abuser ni se laisser abuser, ils ont fait le jeu des banques et autres escrocs en obérant l'avenir de la planète

 

On a vu de nombreux pouvoirs dans le passé y compris féodal, tirer la sonnette d'alarme ou ce qui en tenait lieu concernant les forêts par exemple. Trop déboiser condamnait à manquer de bois essentiel à la construction et au chauffage, d'augmenter le prix de ce qui pouvait en rester pour le transporter. Napoléon III malgré toutes les critiques qu'on lui a adressées, a fait boiser les landes, investissement d'avenir, et donc assécher des marais avant même quapparaisse le chicungunia.

Seulement les forêts sont visibles, le temps de pousse d'un arbre est un concept accessible aux esprits les plus faibles, alors que les réserves de pétrole ou leur absence nest pas visible, et que le temps de reconstitution - qui est de l'ordre de vétusté de la terre - ne présente même plus d'intérêt car nous aurons disparus en tant qu'humanité avant que ce ne soit qu'ébauché.

 

Et c'est pour ça que le gros boutonneux veut faire sa place en Lybie quitte à énerver Poutine qui n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et pour qui un Hollande ne vaut pas mieux qu'un flamingant : la Syrie est une énorme réserve de gaz que les abrutis, qui en un siècle ont brûlé le pétrole de milliards d'années, veulent s'approprier pour qu'au moins durant leur vie (guère plus) on ait une nouvelle source d'énergie.

 

Parce que tous ces beaux parleurs et autres abrutis écologistes oublient en dénigrant le nucléaire (même à juste titre) que toute notre civilisation est basée sur une consommation éhontée d'énergie. Alors si sous une forme ou une autre (énergie issue du maïs, des autres céréales) on fabrique un carburant, on va condamner à mort des populations pour qui c'était la nourriture de base, devenue inarbordable et de toute façon insuffisante en quantité libre sur le marché. Le pétrole n'en parlons déjà plus.

Le gaz, s'il doit être obtenu en fracturant les sous sols, est un danger mortel. Les Usiens en font la démonstration, où les grandes compagnies pourrissent la vie des citoyens dont l'eau est devenue impropre à la consommation, où on rase des paysages entiers pour l'exploitation de mines à ciel ouvert, bref, ce n'est certainement pas un exemple à suivre.

 

L'éolien, le solaire, là oui, bien utilisé et aux bons endroits, ça marche, mais encore faudra-t-il que le matériel ne soit plus fabriqué au rabais par des Chinois incompétents ou voleurs, pour lesquels (paradoxalement pour un peuple communiste) le profit est le moteur principal. On pourrait ajouter les Belges dans le même tonneau, qui ne fabriquent rien mais sont des commerçants de combat, et vendent les pires des merdes avec une telle assurance qu'on pourrait croire que c'est bien fait et même fabriqué chez nous.

Toutefois nous n'avons pas encore réalisé ou même imaginé d'un point de vue ingénieurie, les véritables centrales solaires malgré cette belle expérience de Font Romeu Odeillo où le "four solaire" produit un mégawatt, et qui est restée lettre morte.

 

Le problème des énergies solaires telles qu'on les conçoit actuellement (éoliens et solaire) c'est que c'est comme les petites demoiselles un peu enveloppées : à consommer tout de suite.

On ne stocke pas, et mes articles sur le craquage de l'eau pour en faire du di-hydrogène d'un côté et de l'oxygène de l'autre (moyen excellent de stockage de l'énergie) n'ont pas d'écho; parce que d'abord je ne suis pas assez lu par les crétins de pouvoir (ce qui ne me manque pas à titre personnel mais pourrait être utile) et ensuite il faut travailler sur les moyens d'entreposage et de transport d'un gaz (le di-hydrogène) qui est quand même explosif, mais pas instable.

 

L'avantage de cette solution c'est qu'elle n'est pas polluante (à l'issue de la combustion il en ressort de l'eau pure) et permet de stocker les excédents produits par toutes les formes de centrales, y compris hydrauliques ou thermiques, qu'on ne peut pas faire fonctionner comme un pied sur l'accélérateur adaptant la production à la consommation. Il va de soi que le soleil brille de jour (si, si !) et que nous avons besoin d'énergie pour nous éclairer la nuit. Mais aussi  que c'est sur les déserts et grandes étendues du sud qu'on produira le plus d'énergie solaire, mais que c'est dans les villes et dans le nord qu'on en a le plus besoin.

 

Pour l'éolien il en va de même, (de toute façon le vent c'est aussi du solaire,) et à l'inverse on peut imaginer de grosses productions inutilisées de nuit quand tout est au repos y compris les entreprises. 

 

L'idéal serait de produire là où on utilise, mais ça ne correspond pas aux possibilités et puis ça ne résoud pas le problème des transports.

Pourtant, concernant l'électricité au moins, même en la transportant dangereusement, à plusieurs millions de volts pour réduire les pertes en ligne proportionnelles à l'intensité qui diminue quand augmente la tension (voltage) à puissance constante, les pertes sont énormes et il serait génial dans toute la mesure du possible de produire "au plus près".

 

Tout ça pour souligner que si les abrutis qui nous gouvernent prenaient un peu plus l'avis des scientifiques - rejetés depuis quelques décennies, peut-être parce qu'ils ont laissé les financiers les manipuler et créé des monstres, peut-être aussi parce que beaucoup se sont lancés dans la recherche fondamentale en se fichant d'applications pratiques -, nous aurions orienté différemment l'évolution de notre société pour ne pas en arriver à cette situation de pénurie latente qui pousse le monde entier vers la guerre pour la possessions de réserves déjà presque épuisées (on injecte de l'eau de mer dans les puits pour faire sortir les dernières gouttes de pétrole) ou la possession de réserves supposées de gaz, elles aussi limitées en quantité.t Qui ne sont ou seraient donc qu'une solution d'attente pour l'énergie. Mais pas pour les autres matières premières, où le recyclage, et la récupération tout d'abord, sont probablement les métiers les plus porteurs et enrichissants pour les décennies à venir !

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0