Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DSC08276a_stitch.jpg
On trouve de plus en plus d'outils admirables et gratuits sur Internet. Quand on sait le travail de développement que ça réclame, on est en droit de se demander pourquoi cette gratuité, surtout quand le produit existait avant sous forme payante.
Les exemples seraient nombreux, à commencer par la suite bureautique très complète et complètement gratuite d'Open Office, les antivirus comme "Antivir" et "Avast" qui ont bien entendu des versions payantes mais dont les versions offertes sont très efficaces. Il y a aussi Spybot search and destroy qui élimine bien les chevaux de troie et autres espiogiciels dans ce même domaine, car les moyens ordinaires intégrés dans les antivirus et les navigateurs sont au dessous de tout.
Hier j'ai expérimenté microsoft ICE, un logiciel qui composite les images que vous prenez d'un lieu pour en faire des panoramas, mais aussi bien horizontalement que verticalement, et même si vous ne suivez pas un ordre cohérent de prise de vues. Ainsi ma maison que j'ai photographiée hier en 14 vues (15 mais une n'était pas utile) dans le cadre du quartier. J'ai pris les photos : 3 en descendant puis 3 en montant et ainsi de suite jusqu'au carrefour. J'avais acheté un logiciel de ce genre mais nettement moins évolué, et pourtant cher, qui a disparu quand j'ai dû formater mon portable envahi par une sorte de merde attrapée en cliquant sur une pub, et dont il ne semblait exister aucun autre moyen de se débarrasser.

Ici un 360° en une seule passe, commençant sur les fenêtres de mon séjour et finissant sur celles du salon. Ce genre de panoramique, zoomé - en taille verticale - à la hauteur de l'écran, ne demande même pas de lecteur particulier. En le faisant défiler de droite à gauche ou l'inverse, on a le net sentiment de l'arrondi.
DSC08177_stitch.jpg

Mais j'ai télé chargé aussi, et toujours gratuitement,  WWT chez microsoft (world wide telescope) qui est l'équivalent d'une très belle encyclopédie sur le système solaire, la galaxie et l'univers avec quantité de sujets spécialisés sur la Lune et Mars aussi bien que sur les trous noirs, les novae et les soleil naissants à quelques milliards d'années-lumière. Des images saisissantes, animées et même en relief pour certaines, pour peu que vous possédiez de ces bonnes vieilles lunettes avec un verre vert et l'autre rouge.

Il y a forcément un aspect commercial chez ces fournisseurs ! Un aspect facile à lire avec les hébergeurs de forum ou de blogs qui y mettent un minimum de pub, ou beaucoup si vous l'acceptez moyennant des centimes de rétribution ou vous vendent un "nom de domaine". Mais qui est évidemment invisible chez Microsoft aussi bien que chez Sun Microsystem qui est le principal partenaire d'Open Office. Ni non plus chez VLC media player.

Après mes expériences malheureuses avec certains voyous du web, je ne charge rien de gratuit ou payant qui ne vienne de "télecharger 01net", ou recommandé par eux.

Ailleurs, soit on tombe sur des versions sans intérêt et emmerdantes; comme ça arrive avec ceux  qui veulent vous coller une version de CaptEcran qui mémorise des images de façon automatique et répétitive, remplissant ainsi votre disque dur et évidemment destiné à la surveillance, ou pour ce même logiciel, tellement pratique dans sa version simple, des malhonnêtes qui, une fois télé chargé "gratuitement" vous demandent d'appeler un numéro surtaxé pour vous donner un code de déblocage (escroquerie) d'ailleurs inutilisable.

Captecran-par-outil-de-capture.JPG



Le côté gratuit de cet outil n'a évidemment d'intérêt que pour ceux qui travaillent encore avec XP ou une version plus ancienne puisqu'un outil de capture existe à partir de Vista et évidemment sur Seven. Mais encore faut il savoir que cet "outil de capture" (utilisé ici pour montrer la bonne version de CaptEcran) existe car il ne se charge pas "a priori" et si vous n'allez pas le chercher...  ... vous continuerez d'ignorer son existence.

Peu à peu, et à moindres frais, l'informatique se substitue à la fois à des tonnes de bouquins qui d'ailleurs ne peuvent être mis à jour autrement qu'en en éditant une nouvelle version ;  à des cartes du monde et plans de route (Google Earth) sans cesse améliorés et commentés par des voyageurs ou des résidants qui ajoutent des photos, et le cas échéant quelques mots. Une véritable encyclopédie (wikipédia) qui permet souvent de fermer le clapet des messieurs et dames "je sais tout mieux que tout le monde et d'ailleurs je l'ai lu dans un livre incontestable" (du 18° siècle parfois,) et naturellement, comme je n'ai rien préparé, j'en oublie certainement et pas des moindres.

10-02-20-14-31-19.jpg



Mais au delà même des économies en papier brouillon et crayons, livres d'information et de représentation graphique, l'informatique et Internet combinés ne vont pas encore jusqu'à remplacer les romans.

Les musiques, que l'on trouve sur Youtube et autres Dailymotion, des choses souvent fort intéressantes. Mais plus ça va, plus ce qui était gratuit devient payant, et d'autant plus vite que vous étiez devenus dépendants. (Je n'écris pas pour faire le procès d'Hadopi bien que ce soit une loi scélérate inspirée par des intérêts mercantiles outranciers, après que même les supports (bandes magnétiques, cd, dvd) rapportent une taxe à la Sacem et voleurs assimilés.

Ainsi, j'étais allé sur le site de l'INA il y a un an ou deux, exaspéré par les crétins de radio "Nostalgie" qui pour la troisième fois en quelques semaines parlaient de l'apparition de la télé couleur en France en 1975. Comme j'ai commencé à vendre des téléviseurs couleur avant 1968 et que je regardais déjà les émissions d'essai courant 1967, je trouvais ça exaspérant. J'ai donc trouvé l'interview des trois "pontes" de la télévision de l'époque Debut-tele-couleur.JPGannonçant en noir et blanc le basculement en couleur et finissant donc leur discours en couleur (01/10/1967). J'ai télé chargé cette émission gratuitement. Mais quand plus récemment j'ai voulu télécharger une autre émission sur le site de l'INA, il m'a fallut m'inscrire et payer (une somme, modique, certes, mais bon...ce sont quand même des services d'état payés par nous et le matériel de départ ne leur appartient pas)

Ne croyez pas, parce que vous avez déjà télé chargé plein d'outils, que vous êtes tranquilles.

Seven cédera un jour la place à un descendant incompatible. Mon dernier portable est en 64 bits et la version 64 bits d'Internet explorer 8, par exemple, est incompatible avec le Flash player d'Adobe, et ne peut donc être utilisée pour lire ces fichiers sur le Net.

Ici, en fixe, je me sers de Vista qui s'est amélioré au fils des mois et des modifications.

Déjà avec Vista pourtant, mes imprimantes, tout à fait conformes à ce qui se fait aujourd'hui encore, aussi bien la laser couleur que la jet d'encre, étaient incompatibles car Canon (les deux sont Canon) ne fournit pas de pilotes adaptés. C'est une trop belle occasion de vendre du neuf n'est-ce pas !
Du coup j'ai gardé un poste informatique en XP et c'est lui qui imprime, en me félicitant de ne pas avoir installé l'évolution vers Vista que j'avais pourtant réclamée à HP (et ce n'est pas rien) mais qui m'a honnêtement signalé les incompatibilités avec les périphériques. J'ai un troisième poste fixe, en XP pro lui, mais celui là me servait pour le boulot et contient encore tout ce qui concernait la comptabilité et la clientèle (factures, devis, banque) et je ne prendrai donc pas le risque d'y modifier quoi que ce soit avant la fin de la période de trois ans plus l'année en cours, à l'issue de laquelle mes activités passées d'artisan ne pourront plus donner lieu à un contrôle du fisc.

C'est d'ailleurs un autre aspect un peu irréaliste de l'administration, que de réclamer aux contribuables professionnels de conserver leur comptabilité sous forme de disquettes à tout le moins. Quel ordinateur aujourd'hui, a encore un lecteur de disquette ? Et je ne parle pas des anciens floppy de 5 pouces que j'utilisais jadis ni des cassettes que nous utilisions avant.
J'imagine la tête du fonctionnaire débarquant dans une entreprise et se voyant remettre comme documents comptables des floppy et quelques cassettes enregistrées jadis avec un ZX80.
Vous me direz que la période de contrôle serait dépassée depuis longtemps et c'est vrai, sauf si je suis très conservateur ou très radin, et que je continue à me servir de vieux outils. Mais en tout état de cause, pour beaucoup de documents il est recommandé de les conserver entre vingt et vingt cinq ans minimum. Et là ça ne va pas le faire.

Pour en revenir aux gratuiciels je ne veux évidemment pas me plaindre. Grâce à ces outils j'ai fait quelques expériences que mes moyens ne me permettraient plus, et résolu sans délai ni apprentissage des cas qui me posaient problème et perte de temps auparavant. Ainsi quand je copie une image avec CapEcran ou l'outil équivalent de Microsoft, je n'ai pas à me demander si elle est au format TIFF, JPEG, ou au format PSD de photoshop. Je copie et je sais que ça ressortira en jpg ou bmp suivant mon désir. Ce qui rend copiables les images protégées des sites, les pauses en vidéo,  et ce qui surtout (car ce ne sont pas des copies "lourdes," permet d'alléger les images sans entrer dans un logiciel spécialisé qui, d'ailleurs, souvent, vous ressort du GIF, même pour des images fixes.

Non, je n'ai pas à me plaindre mais à mettre en garde peut-être, car c'est bien en offrant tout pour rien qu'on prend une position dominante dans un domaine où les choix qu'on fait conditionnent l'avenir, et ce n'est pas Google qui me démentira.

L'ennui c'est ce que fait ensuite la boîte dominante de cette position !  Ne serait-on pas en voie de retour vers les grands guerriers qui prennent la tête des nations en distribuant d'abord ce qu'ils feront payer très cher ensuite ?

Alors : investissement ou désintéressement ?

World Wide Telescop - Microsoft research - Ecran d'accueil - Version Béta
Les positions de planètes dans le système solaire sont exactes ainsi bien entendu que les éclairages correspondant sur les planètes. On notera sur les grosses planètes des lacunes au niveau des poles qui nous restent invisibles, puisque ces planètes (sauf Uranus) tournent quasiment sur le plan de l'écliptique et que la "visite" des poles n'a pas été un objectif prioritaire pour les rares sondes qui ont fait le voyage.
10-02-20-14-51-00.jpg

Tag(s) : #Société et écologie

Partager cet article

Repost 0